France: L’expulsion des Roms divise le gouvernement français

Plusieurs ministres français ont rejeté les déclarations du ministre de l’Intérieur Manuel Valls qui selon lui les immigrés roms sont intrinsèquement différent et doivent être jeté hors du pays, jetant une ombre sur le gouvernement socialiste dirigé par l’approche des élections locales.

Les déclarations controversées du ministre de l’Intérieur Manuel Valls sur les immigrés roms en France ont suscité une querelle au sein du gouvernement socialiste, menaçant de déstabiliser le parti du président François Hollande moins de six mois avant les élections municipales.

La Ministre du Logement, Cécile Duflot, membre du Parti des Verts, mène la charge contre Valls, après avoir dit cette semaine que la plupart des Roms , aussi connu comme les gitans, étaient incapables de s’intégrer dans la société française et doivent être renvoyés dans leurs pays d’origine.

Duflot, parlant aux membres du parti lors d’une conférence dans la ville de l’Ouest d’Angers le jeudi, a accusé Valls, socialiste, de dangereusement toucher les «principes républicains» de la France.

“Il n’est pas acceptable de dire que certaines catégories de la société dont la formation fait qu’il est impossible pour eux de s’intégrer . Et d’autre part, que leurs habitudes et modes de vie sont une nuisance pour leurs voisins, “a-t-elle réprimandé.

 

Expulsion d'un camp de Roms, à Saint-Priest, le 28 août 2012. | AFP/PHILIPPE DESMAZES
Expulsion d’un camp de Roms, à Saint-Priest, le 28 août 2012. | AFP/PHILIPPE DESMAZES

Auteur de l’article : Anas.T

Laisser un commentaire