Turquie: La mort d’un homme suscite des protestations de colère à Istanbul

La police turque a tiré du gaz lacrymogène et des balles en plastique sur des milliers de personnes qui se sont réunis à Istanbul mardi pour protester contre la mort d’un manifestant de 22 ans en Turquie dans le sud du pays.

Entre 2.000 et 3.000 personnes se sont rassemblées aux abords de la place Taksim, où l’on voyait des scènes massives de manifestations anti-gouvernementales semblables à celles sans précédent en Juin, et on entendait des slogans tels que “Taksim sera le cimetière du fascisme”, a déclaré un journaliste de l’AFP.

La police a empêché les manifestants de pénétrer dans la place, avant de les repousser avec des gaz lacrymogènes et des balles en plastique.

Le gaz lacrymogène a perturbé un match de football entre la nationale des moins de 21 ans et leurs homologues suédois qui se déroulait près de la place, a rapporté l’agence de presse Dogan.

Ahmet Atakan est décédé à l’hôpital lundi soir après avoir été frappé à la tête par une grenade lacrymogène lors des affrontements entre la police et quelque 150 manifestants dans la ville du sud d’Antakya dans la province de Hatay près de la frontière syrienne, toujours selon l’agence Dogan.

 

Les manifestants fuient les gaz lacrymogènes lors d'affrontements entre la police et des manifestants turcs sur l'avenue Istiklal le 10 Septembre 2013 à Istanbul.
Les manifestants fuient les gaz lacrymogènes lors d’affrontements entre la police et des manifestants turcs sur l’avenue Istiklal le 10 Septembre 2013 à Istanbul.

 

Auteur de l’article : Anas.T

Laisser un commentaire