«Des grands progrès» dans l’assassinat des quadruples dans les Alpes françaises

Un an après que quatre personnes ont été sauvagement assassinés dans les Alpes françaises, les enquêteurs ont annoncé qu’ils avaient fait «de grands progrès», même si l’identité du tireur reste un mystère.

Une dispute d’héritage familial ou un cas d’espionnage industriel sont autant de motifs possibles pour l’assassiner quadruple inexpliquée dans les Alpes françaises l’an dernier, ont déclaré les enquêteurs, un jour après avoir marqué le premier anniversaire de la tragédie.

Mais malgré les “grands progrès” sur les motifs possibles, la police a dit qu’ils ont toujours aucune idée de qui est le tueur , sauf qu’il était un “tireur expérimenté”.

Le frère, un «suspect”

Le 5 Septembre 2012, trois membres de la famille Colombie-irakienne al-Hilli  ont été abattus dans un parking boisé à proximité du village de Chevaline sur les hauteurs du lac d’Annecy .Un cycliste français Sylvain Mollier a également été trouvé abattu à la scène. Les deux filles al-Hilli, alors âgé de quatre et sept ans, ont survécu à l’attentat dans lequel plus de 20 balles ont été tirées. La fille aînée, Zainab, 7ans, a été abattu à l’épaule et près de la tête, la laissant avec une fracture du crâne, tandis que son 4ansr, Zeena, caché pendant huit heures sous la jupe de sa mère morte dans la voiture de la famille et a survécu sans blessures.

Zaid al-Hilli, le frère aîné de Saad al-Hilli, reste le principal suspect . Le détective Nick May a dit: “Zaid al-Hilli est un suspect. Il a été arrêté et nous continuons à faire des enquêtes.».

Les enquêteurs français et britanniques ont déclaré que des conversations téléphoniques enregistrées ont amènent les policiers  à penser à une piste de querelle de famille pourrait être à l’origine de la tragédie.

L’inspecteur Maillaud a déclaré aux journalistes que les deux frères ont été enfermés dans un conflit amer sur les propriétés en Irak, Londres et ailleurs, dans le cadre d’un héritage de plusieurs millions de dollars laissé par leur père après sa mort en 2011.

L’espionnage industriel avec la participation des services secrets

L’inspecteur Maillaud évoqué la possibilité qu’il existe une autre explication pour l’assassiner qui pourrait résider dans la carrière de Saad al-Hilli comme «un brillant ingénieur” travaillaant avec une entreprise britannique spécialisée dans les satellites qui ont travaillé avec de nombreux pays étrangers. 

Lieu de la tuerie de Chevaline
Lieu de la tuerie de Chevaline

Auteur de l’article : Samy

Laisser un commentaire