La chasse aux “fattaras” à Tabarka

Jeûner le mois de Ramadan est une obligation pour les musulmans pratiquants certes, mais pas pour les autres.

Mercredi dernier à Tabarka, des agents des forces de l’ordre ont pris d’assaut des cafés et restaurants ouverts pendant la journée.

Il s’est même avéré que les propriétaires de ces locaux ont été conduits au poste de police et seront poursuivis en justice pour non respect du jeûne de ramadan.

Des habitants de la ville ont confirmé que les forces de l’ordre disaient avoir reçu des instructions du ministère des Affaires religieuses de fermer cafés et restaurants et qu’elles ne font que les faire appliquer.

Et pourtant, le gouvernement, via le ministère de l’Intérieur, a déclaré que les cafés et restaurants situés dans les zones touristiques ne sont pas concernés par la fermeture pendant la période du jeûne de ramadan.

Tabarka
Tabarka

Auteur de l’article : Nadia M.

Passionnée par l'art de la critique, je me nomme Nadia Marzouki, agée de 23ans, actuellement étudiante en master de recherche en Marketing. Mon profil de "marketeuse" m'a poussé à faire des recherches dans de multiples domaines tels que la publicité, la culture, le business international, les sciences naturelles, la psychologie, la sociologie et tout ce qui se termine par "gie"... Eperdument exaltée par la lecture des livres comme ceux de Paulo Coelho, Marc Levy, Guillaume Musso, Anna Gavalda... ceci m'a permis de me concentrer à mon tour sur l'écriture. Passionnée aussi par l'astronomie, j'essaye toujours d'etre up to date quant aux événements qui se déroulent dans la cité des sciences. En résumé, je suis une mordue de télévision, d'événements culturels et de lecture de tous genre de livres; je suis impatiente de commencer à écrire pour Tixup afin de partager mes découvertes avec les lecteurs.

Laisser un commentaire