Un prêtre polonais assassiné à la Manouba – Tunis

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris la mort d’un prêtre polonais, une terrible nouvelle, un prêtre travaillant dans une école privée de la Manouba a été retrouvé égorgé ce vendredi à 10h du matin selon les autorités tunisiennes.

Le Père Marek Mariusz Rybinsky, âgé de 34 ans et économe de l’école Salésienne de la Manouba, a été égorgé dans le soir du 17 au 18 février et a été déposé dans un dépôt de l’école Salésienne. Il a été vu pour la dernière fois le jeudi 17 février entre 10h et 12h et s’était absenté de la prière du soir, ses confrères ont cru qu’il était malade ou qu’il se reposait.

Originaire de la Pologne, le Père Marek a été retrouvé, avec les mêmes habits qu’il portait le jeudi, dans le dépôt de l’école Salésienne, ses clefs jetées par terre loin de lui, la police croit que l’entrepôt a été ouvert avec ses clés.

Le ministère de l’Intérieur a déclaré que “c’est un groupe de terroristes fascistes ayant des orientations extrémistes qui est derrière ce crime compte tenu de la façon dont il a été assassiné”, ajoutant que les autorités sont entrain de mener des investigations pour trouver le coupable et connaître l’heure exacte de l’assassinat ainsi que l’endroit.

La messe du vendredi de 18h30 à la cathédrale a été célébrée en communion avec lui, sa famille et les pères salésiens.

Ce drame a frappé toute la Tunisie, un crime atroce que nous condamnons d’où qu’il vienne.

Toutes nos condoléances pour la famille du Père Marek et l’ambassade de la Pologne en Tunisie.

Le Père Marek Rybinsky
Le Père Marek Rybinsky

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

4 commentaires sur “Un prêtre polonais assassiné à la Manouba – Tunis

    De justesse

    (19 février 2011 - 8:16)

    C’est incroyable l’ampleur qu’a atteint l’islamophobie dans nos sociétés d’aujourd’hui.. Encore une fois regardons les textes demandons des preuves aux textes coraniques et aux beaux hadiths du prophètes et arrêtons les jugements hâtives ,par ignorance de l’islam, à partir d’une minorité de gens qui agissent bêtement comme nous qui sommes ici pleins d’erreurs et d’injustice aussi . Dans l’actualité française un homme a violé récemment la copine de sa copine et a tenté de le tuer sans succès et ça c’est pas grave?
    « Nous leur montrerons nos signes dans l’univers et en eux même jusqu’à ce qu’ils leur deviennent evident que c’est cela ( l’islam, le coran) la vérité.Ne suffit -t-il pas que ton seigneur soit témoin de toute chose ? »: verset 53 chapitre 41

    genevieve.

    (21 février 2011 - 9:02)

    J’ai été éduquée chez les salésiennes de la Manouba et l’on nommait alors l’institution « notre dame auxilliatrice » à l’indépendance l’école s’est transformée en institut professionnel pour venir en aide aux élèves et elle vivait sous la menace de fermeture. j’y suis retournée en 2008 mais il y avait tant de changement dans le paysage qu’il m’a été impossible de retrouver le lieu, et tout le monde me disait qu’elle n’existait plus et pourtant les salésiens existent toujours et je pense dans les mêmes locaux dont je possède des photos.si quelqu’un peut me dire en Tunisie si c’est toujours dans les memes locaux merci

    Ghaith

    (21 février 2011 - 9:26)

    Bonjour Genevieve,

    L’école existe encore et est dans les mêmes locaux, prés du siège gouvernorat de la Manouba et elle a encore les mêmes portes peintes en vert.

    Vous pouvez, si vous le souhaitez les publier, nous envoyer les photos à l’adresse [email protected] .

    Bien cordialement,
    Ghaith J.
    Tixup.com

    Natacha

    (7 août 2011 - 22:33)

    bonjour, je souhaiterai voir les photos du pensionnat notre dame auxilliatrice de La Manouba car j’y etais de 46 a 53. quel est le nom actuel de l’école ?
    merci
    vous pouver me contacter a [email protected]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.