Plusieurs maisons de joie en Tunisie ont été fermées

Une foule s’est réunie lundi dernier devant une maison de joie à Sousse pour acclamer sa fermeture, quelques centaines de personnes ont acclamé la Maison Close Tunisiefermeture de ces lieux contrôlés et répondant à des mesures sanitaires strictes. Toutefois, ces bobinards sont mal perçus par les tunisiens ont été revendiqués plusieurs fois par les citoyens en vue de leur fermeture.

Après la fermeture de plusieurs maisons de joie, à Béja, à Jendouba et au Kairouan, l’heure a sonné pour la maison de joie de Sousse pour être fermée. Réunis par quelques centaines, les citoyens de Sousse se sont pressés de se réunir devant les portes de la maison de plaisir, la seule connue publiquement. C’est alors que l’armée est intervenue pour calmer la foule bouillante et les disperser tout en sécurisant les périmètres pour évacuer les filles qu’y travaillaient.

La foule s’est prise par la suite aux murs de cette maison de plaisir pour les écrouler au milieu des cris de joie des citoyens qui se sont dérangés de la présence d’un tel business.

Les avis se sont mitigés entre des personnes qui ont mal pris cet événement, un blogueur déclarant sur son blog, “Il y a une différence entre démocratie et chaos: si l’imam a un problème avec les bordels ou les boîtes de nuit: c’est via la justice qu’il doit faire une plainte (comme n’importe quel citoyen) et non pas en incitant des milices.”, d’autres ont ironisé en tweetant “en cadeau de la #StValentin fermeture des #Bordel en Tunisie merde on peut fermer les mosqués pour #elMouled” ou un deuxième tweet expliquant ça n’encourage pas au tourisme interne tweetant, “Bordel de Sousse fermé..la ville ne mise pas sur le tourisme interne” et bien sûr y a ceux qui l’ont bien accueillie avec des cris de joie.

Certes, les maisons de plaisir sont interdites par la religion mais elles contribuent aussi à diminuer les viols. Entre mœurs et principes, il est difficile pour certains de prendre une position claire la-dessus.

Sondage:

[poll id=”13″]

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

Laisser un commentaire