Manifestation Tunisie

La Tunisie “célèbre” une “Révolution” non-aboutie

Manifestation Tunisie

La Tunisie a marqué lundi modestement les deux ans de la chute du président Zine El Abidine Ben Ali, première révolution du Printemps arabe. Le pays reste toujours déstabilisé par les violences sociales, une menace jihadiste et une impasse politique.

Le coup d’envoi des cérémonies a été donné vers 08h00 par le chef de l’Etat Moncef Marzouki, le Premier ministre, l’islamiste Hamadi Jebali et le président de la Constituante Mustapha Ben Jaafar qui ont salué le drapeau, place de la Kasbah, non loin du siège du gouvernement.

Des promesses de toute part

Le Premier ministre, issu du parti islamiste Ennahdha, a promis lundi de “redoubler d’efforts” pour construire le consensus dans le pays et générer la croissance. Il a assuré vouloir élargir la coalition au pouvoir pour surpasser les profondes divisions de la classe politique.

Le président de l’Assemblée, très critiqué en raison de l’impasse de la rédaction de la Constitution, a promis que le futur texte garantira les “objectifs de la révolution, instaurera un Etat démocratique et l’alternance au pouvoir”. Aucun calendrier n’a été évoqué, alors que le pouvoir espère organiser les prochaines élections à l’été ou l’automne 2013.

Auteur de l’article : La Rédaction

Laisser un commentaire