Sami Fehri

Tunisie: Mobilisation pour la libération de Sami Fehri

Verdict de la Cour de cassation
Verdict de la Cour de cassation

Pour Sami Fehri, c’est de l’injustice que le ministre de la Justice le garde en prison alors que la Cour de cassation a ordonné sa libération. Pour la société civile, c’est également une séquestration d’un citoyen le fait de le garder en détention alors que, normalement, il devrait être libre.

Dans ce sens, un appel à un rassemblement a été lancé sur les réseaux sociaux en Tunisie. Ce rassemblement est prévu pour le jeudi 20 décembre 2012 devant le ministère de la Justice à partir de 11h dans le but de faire pression sur celui-ci afin qu’il applique la loi en exécutant le verdict de libération ordonné par la Cour de cassation.

Mohamed Abbou, ancien ministre de la Réforme administrative a indiqué sur le plateau d’une chaîne de télévision que le comportement du ministre de la Justice, Noureddine Bhiri, le rappelle celui de l’ancien président Ben Ali. Pour d’autres, bien que le contexte n’est plus le même, M. B’hiri se retrouve accusé d’aller sur les pas de Zine El Abidine Ben Ali.

«M. Bhiri fait pire que Ben Ali, il se moque royalement de l’indépendance de la justice et semble, lui et son parti Ennahdha, avoir des comptes à régler avec certaines personnes», accusent certains juges.

Des médias internationaux dont France24 ont exprimé leur soutien au propriétaire de la chaîne Ettounsiya Tv, Sami Fehri, appelant le ministre de la Justice à appliquer la loi et les décisions des magistrats.

Sami Fehri
Sami Fehri

Auteur de l’article : La Rédaction

Laisser un commentaire