Lotfi Zitoun - Oussema Ben Salem

Lotfi Zitoun menace de porter plainte contre BusinessNews

Lotfi Zitoun - Oussema Ben Salem
Lotfi Zitoun – Oussema Ben Salem

Après l’enquête menée par nos confrères chez BusinessNews concernant l’entreprise que possédait Lotfi Zitoun et la chaîne de Oussema Ben Salem, fils du ministre de l’enseignement supérieur, et qui portent toutes les deux le même nom, le ministre-conseiller, M. Zitoun, a menacé de porter plainte contre le journal électronique BusinessNews et son directeur Nizar Bahloulpour “publication de fausses informations”.

Cependant, l’article en question ne fait que de la déduction selon plusieurs informations collectées dont leur accès est gratuit pour toute personne bien que certains détails nécessitent le payement de quelques livres sterling.

Après avoir accusé Sami Fehri de voleur et criminel alors que le procès de celui-ci est toujours en cours et que sa culpabilité n’ait pas été prouvée, Lotfi Zitoun s’en prend à BusinessNews dans une guerre qu’il a lancé à l’encontre des médias qui semblent avoir choisi une ligne éditoriale qui ne concorde pas avec les attentes d’Ennahdha.

On se souvient de M. Zitoun lors des manifestations devant le siège de la télévision tunisienne et ses interventions pour exprimer sa volonté de dégager les membres de l’ancien régime alors que son parti compte dans ses rangs plusieurs personnes qui ont fait partie des proches fidèles à Ben Ali. M. Zitoun s’en est pris également à la radio Express Fm en insinuant que la radio n’aurait pas dû diffuser les déclarations de Sami Fehri, et les scènes pareils sont loin d’être fini…

Lotfi Zitoun
Lotfi Zitoun

Auteur de l’article : La Rédaction

1 commentaire sur “Lotfi Zitoun menace de porter plainte contre BusinessNews

    Dr. Jamel Tazarki

    (1 septembre 2012 - 10:16)

    Un plaidoyer contre l’idiotie nahdhaouiste!
    La majorité des Tunisiens sent bien que notre pays ne pourra pas continuer longtemps sur la lancée actuelle en tâtonnant dans le noir et l’inconnu. Les idéologies nahdhaouistes ne sont pas à la hauteur des défis de l’époque. Il y en a marre du clan Rached Ghanouchi et de son incompétence! Il y en a marre des baratineurs nahdhaouistes qui ne veulent que le pourvoir à tout prix. Il y en a marre de la promotion de l’idiotie, de la déraison, de l’immaturité jusqu’à la folie et du handicap du logos. Nous sommes en train de vivre la comédie d’une idiotie comme comportement nahdhaouiste. La prétention du clan Ghanouchi s’efforce à nous faire croire en l’intelligence de ses idées là où il n’y a souvent que du vide et de la stupidité. Cette prétention n’a rien avoir avec l’utilisation performante de l’intelligence mais elle qu’un moyen d’intimidation. L’idiotie s’apparente au fatalisme et elle ne produit pas d’œuvre, mais n’est qu’opposition et destruction. Le clan Ghanouchi vit l’idiotie comme mode de connaissance et d’intelligence. C’est l’agressivité des médiocres qui ne laissent aucun champ libre à l’intelligence! Plus grave encore, il s’agit d’une idiotie imparfaite, c’est-à-dire tranchante et triste, burlesque et ridicule, tout simplement nahdhaouiste…

    L’irritante publicité de la prétendue profondeur des idées nahdhaouistes revendique la haute conception du sens afin de déjouer tout défie. Le clan Ghanouchi aspire dans l’auto-proclamation à se dire inattaquable et irremplaçable. Il fait du n’importe quoi pour rester au pouvoir: une décharge, un coup, trompe le public, manipule les faits, propage des contrevérités. Le clan Ghanouchi jouit instinctivement sa médiocrité, ravi de n’avoir pas à réfléchir et de faire l’économie de penser. Il n’y a que l’intuition arriérée qui compte, chez ces gens-là. . Ils nous enseignent ainsi que les gestes les plus simples et les plus idiots de la vie peuvent avoir la même grâce que les activités supérieures.

    S’il n’y aura pas bientôt des préparations sérieuses aux prochaines élections législatives, j’appelle le peuple tunisien à la révolte et à la désobéissance! Il y en a marre, il y en a assez, il faut mettre fin à ces fausses promesses des prochaines élections législatives dans les quelques mois à venir! On va descendre de nouveau dans les rues de Tunis, Sidi-Bouzid, Tazarka, Bizerte, Gafsa, etc. Monsieur Ghanouchi, prévenez vos gendarmes et votre milice que je n’aurai pas d’armes et qu’ils pourront tirer.

    Dr. Jamel Tazarki
    Allemagne
    http://www.go4tunisia.de

Laisser un commentaire