Niqab

Tunisie: Le Niqab, est-il réellement le problème ?

Niqab LaicitéLes doyens de cinq facultés tunisiennes ont réaffirmé hier, jeudi 2 février 2012, leur refus catégorique du port du voile intégral (niqab) à l’université, selon un communiqué rendu public.

Il s’agit des doyens des facultés des Lettres de Sousse, la Manouba, Sfax, Kairouan et Tunis. Ils ont appelé également leur autorité de tutelle d’assumer sa responsabilité dans la garantie de la bonne marche des cours.

En outre, ils expriment leur grande préoccupation face à la violence physique et verbale enregistrée dans les facultés de la Manouba et de Sousse il y a quelques semaines précisant que plusieurs plaintes ont été déposées, a indiqué Habib Kazdaghli, doyen de la faculté des Lettres de la Manouba.

Les doyens réitèrent leur refus de toute forme d’extrémisme idéologique religieux (…) et appellent toutes les parties au respect du règlement intérieur”, conclut le communiqué.

Le niqab est-il réellement le problème ?

La Tunisie connait depuis plus d’une année des perturbations sur les plans, social, économique et politique, et la question du droit au port du Niqab revient de plus en plus pour créer la polémique, à croire que tout ne tient qu’à cet habit.

Alors que la Tunisie vit des moments difficiles en attendant de trouver un moyen pour sortir d’une crise qui frappe le simple citoyen à la recherche d’une lueur d’espoir pour manger et assurer une vie avec le nécessaire pour sa famille, le sujet du Niqab revient, comme quoi le droit ou non au port du voile intégral règlera ce problème. Les textes religieux n’ont jamais précisé que le niqab est une obligation pour la femme, la preuve à la Mecque où il est interdit de porter le niqab lors des rituels du pèlerinage.

Depuis le début de l’affaire du port du niqab aux facultés, les positions se sont multipliées et les choses ont évolué pour devenir un entêtement des deux côtés avec, au bout, une victoire simulée.

Notons que les étudiants signent un document d’engagement envers la faculté qu’ils souhaitent rejoindre pour respecter le code interne de l’établissement. C’est à se demander si ce code qui stipule, entre autre, le respect de l’établissement et son règlement est nécessaire, si ces milliers de papiers imprimés ont-ils raison d’être.

En somme, l’affaire du port du niqab n’est plus une affaire de liberté, religion ou autre mais simplement une affaire d’entêtement.

Niqab
Tunisie: Le Niqab, est-il réellement le problème ?

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

4 commentaires sur “Tunisie: Le Niqab, est-il réellement le problème ?

    neon

    (4 février 2012 - 22:27)

    ces doyens sont bien conscients de l’évolution relevée ces dernières années dans d’autres pays qui n’ont pu empêcher le phénomène “niqab” de se développer; le plus bel exemple se situe en Egypte où le niqab inconnu encore il y a 10 ans s’est développé de manière spectaculaire – il est tout particulièrement présent dans les écoles ou il vise et réussit l’adhésion de nombreuses jeunes filles – non seulement dans les universités mais dans les classes pour les adolescentes. cette stratégie gagnante est clairement celle qu’utilise les salafistes en Tunisie, mais au contraire de l’Egypte, elle se heurte d’enrée de jeu aux directions d’écoles – le bras de fer ne fait que commencer, mais la détermination des salafistes, alliée aux alternoiements d’Ennhada préfigurent la victoire du niqab

    Ayari Nabil

    (5 février 2012 - 15:30)

    se putin de chkara kahla n’ait pas notre coutume ni notre culture une importation de quelque minable illétrés qui gangrénés la société tunisiennes

    Frunbi

    (19 mars 2012 - 11:08)

    @ Ayari Nabil:
    Cette chkara kahla les protégera “peut être” d’aller en enfer, ou est ce que tu préférés peut être une “chkara bidha: séfséri” qui fait partie de nos coutumes et traditions. C’est pas aussi malin de traiter les gens d’illettrés surtout lorsque tu te bases sur leurs apparences. Comme si les femmes en mini jupes et en bikini ne peuvent pas être illettrées 🙂

Laisser un commentaire