Manifestation au Bardo: Des revendications légitimes ?

Contrairement à ce que plusieurs avaient relayé concernant la manifestation qui a eu lieu hier, mercredi 30 novembre au Bardo, la qualifiant d’inutile et n’a pas lieu d’être, les manifestants avaient leur propre mot en effectuant un sit-in pacifique devant le siège de l’Assemblée Constituante.

manifestation bardoEn effet, les manifestants revendiquaient des droits légitimes, notamment la séparation entre les trois pouvoirs, judiciaire, législatif et exécutif, et ce, entre autres par le choix d’un seul poste des membres de l’Assemblée Constituante qui doivent choisir entre leur statut de membre au sein de la Constituante ou membre au sein du gouvernement afin de séparer entre le pouvoir législatif et le pouvoir exécutif ainsi qu’une révision des articles relatifs à l’adoption de la Constituante.

Parmi les autres revendications des manifestants, nous notons la révision du pouvoir octroyé au Premier ministre qui, selon les premiers éléments, a des pouvoirs illimités et absolus dont la désignation des ministres et gouverneurs, et pourrait également créer et défaire les ministères, les secrétariats d’état et cabinets, les entreprises publiques, les administrations et définir leurs fonctions et leurs modes de fonctionnement.

En somme, les revendications des manifestants étaient des points de base pour toute démocratie et n’exprimaient que la volonté d’instaurer un régime qui représente la souveraineté du peuple.

Manifestation - Bardo (Tunisie)
La masse des manifestants devant le siège de l'Assemblée Constituante - Bardo
Manifestation au Bardo
Manifestation au Bardo (Photo Rym Ben Mamou)
Manifestation au Bardo
Manifestation au Bardo (Photo Rym Ben Mamou)
Manifestation au Bardo
Manifestation au Bardo (Photo Rym Ben Mamou)
Manifestation au Bardo
Manifestation au Bardo (Photo Rym Ben Mamou)

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

Laisser un commentaire