L’hôpital militaire de Choucha ferme ses portes

L’hôpital militaire installé à Choucha (Ben Guerdane) pour accueillir les réfugiés en provenance du territoire libyen suite aux évènements survenus depuis le mois de février dernier dans ce pays, a mis fin à ses activités, après avoir achevé sa mission.

Hôpital militaire de ChouchaLe personnel hospitalier a cessé ses activités dans cette zone frontalière après des mois de travail et d’assistance médicale aux réfugiés depuis les premiers jours de la révolution libyenne, accompagnée d’une affluence record des réfugiés de différentes nationalités.

L’hôpital militaire de Choucha avait accueilli des dizaines de blessés lors de la bataille de Tripoli notamment avec l’ouverture des frontières maritimes et terrestres tuniso-libyennes.

Cet établissement, soutenu par les Emirats, a secouru les blessés avant de les transférer ultérieurement vers les hôpitaux de Médenine, de Gabès et de Sfax ou vers des cliniques privées. Son personnel hospitalier est parvenu à faire éviter les risques sanitaires notamment des épidémies, avec la présence de milliers de réfugiés, la hausse de la température et les conditions précaires.

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

Laisser un commentaire