DMLA: le Lucentis l’emporte sur l’Avastin

Le décret devant autoriser exceptionnellement l’usage de l’Avastin contre la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) aurait été rejeté par le Conseil d’État alors qu’il coûte moins cher à l’Assurance maladie.

La lutte entre l’Avastin et le Lucentis continue et voilà qu’un nouveau détail fait pencher un peu plus la balance.  L’Avastin et le Lucentis sont des médicaments utilisés pour guérir la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). Distribués par Roche et Novartis, ces médicaments sont tous les deux efficaces et leur efficacité est d’ailleurs semblable.

La seule différence est que le Lucentis est le seul des deux à être autorisé  le marché dédié à cette  pathologie alors que l’Avastin est dédié au traitement de certains cancers colorectaux.

Comme  l’Avastin coûte 30 fois moins cher à l’Assurance maladie que le Lucentis, il a donc été autorisé momentanément par le ministère de la Santé via un décret en raison de problèmes économique. Une raison qui semble défavorable pour le conseil d’Etat qui rappelle “qu’ imposer un médicament pour raison économique est contraire à la réglementation européenne.”

Ainsi, le décret devant autoriser exceptionnellement l’usage de l’Avastin pour la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) aurait été rejeté par le Conseil d’État.

 

Lucentis plus coûteux qu'Avastin
Lucentis plus coûteux qu’Avastin

Auteur de l’article : Donia

Laisser un commentaire