Prévention drogue : une nécessité et non une alternative

D’après  la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (MILDT), consommer du cannabis fréquemment expose le consommateur au risque d’expérimenter d’autres drogues.

Dans un rapport publié hier, la MILDT précise ce point en soulignant la nécessité que les ados et les parents prennent conscience de cette alternative alarmante. Ainsi, il est  impératif  de surveiller ce risque potentiel sachant qu’en France, 41,5% des jeunes âgés 17 ans ont déjà fumé du cannabis.

En effet, a 17 ans on compte  4 adolescents sur 10 ayant déjà consommé même une fois de l’alcool, du tabac ou du cannabis. C’est pourquoi, il est primordial de combattre les drogues et les conduites addictives dès ce stade.

Les auteurs du rapport expliquent que la démarche d’accompagnement et de soins des (consommateurs) de drogue ne s’achève plus aux portes des établissements et services spécialisés. Effectivement, afin de déceler les troubles de l’addiction et de prévenir ce phénomène, la MILDT préconise les Consultations des Jeunes Consommateurs (CSC) qui sont gratuites et bien évidemment anonymes. Par la même occasion, elle invite vivement les parents à s’informer auprès des centres d’accueil, des consultations téléphoniques ou aussi à travers un forum de discussion crée par le site de la MILDT.

mieux vaut prévenir que guérir
mieux vaut prévenir que guérir

 

Auteur de l’article : Donia

Laisser un commentaire