cholera

Pas de cas de maladie humaine en relation avec le Choléra

choleraLe ministère de la Santé a souligné qu’aucun cas de maladie humaine en relation avec des vibrions cholériques n’a été enregistré contrairement à ce qui a été rapporté par certaines pages de réseaux sociaux faisant observer toutefois que les analyses systématiques des échantillons d’eaux usées, ont permis de détecter au cours du mois de juin 2012, la présence de vibrion cholérique dans un seul échantillon issu de la station de traitement des eaux usées de Rades Meliène.

Cependant, le ministère fait savoir dans un communiqué de presse que ce cas isolé dans l’espace et dans le temps a été suivi par des mesures de prévention nécessaires des maladies d’origine hydrique.

Quant aux vibrions cholériques pouvant survivre et se reproduire dans les eaux et l’environnement objet des articles parus sur certains journaux et réseaux sociaux de communication, ils sont soumis à un contrôle rigoureux de la part des services compétents du ministère de la santé.

Dans le cadre de ce suivi, le ministère rassure que de tels germes ne présentent pas de risques pour la santé de la population, ce qui est confirmé, du reste, par la situation épidémiologique du pays caractérisée par l’absence de cas humains de choléra et ce, depuis 1982.

La même source ajoute que les services compétents au ministère de la santé assurent le contrôle sanitaire des eaux, y compris les eaux usées. Dans ce contexte, le système de contrôle adopté est caractérisé essentiellement par le contrôle intensif de la qualité microbiologique de ces eaux permettant de révéler les défaillances ainsi que les conditions favorisant la dégradation de la qualité des eaux liée à la présence de certains germes pathogènes ce qui permet de prendre les mesures correctives et préventives qui s’imposent.

Il est à rappeler qu’un cas similaire a été découvert, au cours du mois d’avril 2011, au niveau des bassins de stockage des eaux usées traitées destinées à l’irrigation du terrain de Golf Kantaoui-Sousse où des mesures prises ont permis de circonscrire le cas et de prévenir l’apparition de maladies humaines.

cholera
Pas de cas de maladie humaine en relation avec le Choléra

Auteur de l’article : La Rédaction

Laisser un commentaire