Le glucomètre : détails, procédures et profil médical

Diabétique type 2

Nous avons déjà évoqué ce que c’est le diabète type 2, les moyens nous permettant de nous prendre en main et tout ce qui va avec lors d’un précédent article santé que vous pouvez découvrir en cliquant ici. Nous voilà maintenant avec un nouveau dossier qui suit l’ancien pour vous présenter le glucomètre, cet appareil indispensable pour tout diabétique. Le scénario est comme suit;

Après une routine annuelle, prise de sang et analyse des urines, vous voila convoqué au bureau du médecin. Sans trop savoir ce qui se passe, après tout vous ne vous sentez pas malade ! Vous attendez nerveusement votre tour en feuilletant un magazine santé récupéré sur une chaise vide. Un cancer peut-être !! Des idées vous trottent dans la tête, la sentence tombe, vous êtes diabétique mais de type 2. Vous êtes soulagé esquissant un sourire sans trop savoir de quoi il en retourne. Le médecin commence votre apprentissage sur le sujet, il déborde sur l’existence du pré-diabétique et diabète de type 2, du diabète de grossesse et celui du diabète de type 1 (pourtant de la même famille mais en plus sévère) et subitement, vous perdez votre assurance et votre sourire!

Au cours de l’entrevue qui se prolonge, le médecin joue avec des chaînes de mots jamais entendues : gras trans ou hydrogénés/mono-saturés/mono-insaturés/cholestérol bon et mauvais/, vous frissonnez à l’entendre parler des conséquences à longs termes et des pires scénarios possibles du diabète : dialyse, possibilité d’amputation des extrémités, accident cardio-vasculaire, injection d’insuline pour la vie, coma, convulsions et j’en passe ! Puis le choc passé, il vous rassure (un peu) et vous introduit dans les divers moyens à prendre afin de retarder l’évolution de cette maladie chronique irréversible. C’est du sérieux !

Étape 1:

Le médecin vous demande d’établir un profil de votre diabète et ce, pendant 3 mois. Pour réaliser cette première investigation, on vous remet entre les mains une petite trousse étrange, dans laquelle on trouve :

  1. Un glucomètre (il en existe de différents formats et marques déposées avec des garanties entre 1 à 5 ans.)
  2. Un contenant de petites bandelettes (25 par contenant hermétique, à l’abri de la lumière et de l’humidité)
  3. Un stylo auto-piqueur ajustable à des profondeurs multiples.
  4. Une boîte de lancettes qui contient des aiguilles stériles capuchonnées.
  5. Une petite solution de contrôle afin de déterminer si le code donné par le contenant des bandelettes reste bien dans la plage indiquée par son chiffre au verso.
Trousse (Glucomètre, stylo auto-piqueur, lancette, bandelettes)
Trousse pour diabétique (cliquer pour agrandir)

Rassurez-vous, vous rencontrez une infirmière qui vous donne le cours 101 de l’utilisation de cette petite trousse et ses composantes. Voici la procédure :

Note : lavage des mains obligatoire avec un savon non parfumé, ni fruité. Ne jamais utiliser d’alcool pour désinfecter les mains, vous pourriez fausser vos résultats.

  1. Prendre le stylo auto-piqueur, enlever le capuchon, insérer une petite lancette. Remettre le capuchon de sécurité et ajuster la profondeur de l’aiguille qui entre dans votre peau. 1, 2, 3,4,
  2. Prendre le glucomètre, activer ses fonctions, entrer le code chiffré qui apparaît au verso du contenant des bandelettes. Le code est entré une seule fois pour la série en main.
  3. Prendre une bandelette sans toucher aux extrémités. Insérer le bout blanc clair dans le glucomètre, l’autre bout recevra le prélèvement d’une goutte de votre sang. (voir l’image ci-dessous)
  4. Prendre le stylo auto-piqueur, prélever une goutte de sang au bout latéral du doigt, approcher la goutte de votre bandelette sans toucher la peau. Le sang s’infiltre de lui-même.
  5. Le glucomètre clignote pendant cette opération et vous donne le temps d’agir. En 1 seconde, il analyse votre goutte de sang et vous donne la valeur de votre glycémie.

Notes : les glucomètres se lisent en mmoL/L. La plage normale de la glycémie se trouve entre 3 et 5mmL/L

Acceptable pour un diabétique hyperglycémique lorsque la moyenne des résultats fluctuent à jeun entre 4 et 7mmoL/L. et entre 5 et 10mmoL/L. deux heures après un repas. Idéalement et si possible, maintenir la glycémie entre 5 et 8mmol/L. Consulter rapidement un médecin si vous perdez le contrôle de votre glycémie.

Glucomètre
Glucomètre avec une goûte de sang (cliquer pour agrandir)

Étape 2: procédure du profil diabétique

Maintenant que vous êtes compétent, après avoir piqué votre entourage et gaspillé quelques bandelettes et lancettes, vous devez établir votre profil diabétique. Notez tous vos résultats avec courage pendant 3 mois. A vos résultats, ajouter au départ, votre tension artérielle et votre poids actuel, suivez vos progrès en changeant vos habitudes alimentaires erronées et faites de l’exercice tous les jours. Nous y sommes pour le jour 1 de votre programme :

  1. Le matin à jeun faites un premier prélèvement de votre glycémie en indiquant l’heure. Noter.
  2. Petit déjeuner (notez l’heure) 2 heures après, refaire un prélèvement (le pic le plus actif de l’insuline est atteint au bout de 2 heures) notez la lecture de votre glucomètre.
  3. Déjeuner (dîner pour d’autres), notez l’heure, faire un prélèvement, attendre 2 heures et refaire une nouvelle lecture, noter.
  4. Indiquez toutes les collations que vous prenez au cours de la journée (sans prélèvement) mais en indiquant l’heure.
  5. Dîner (souper pour les autres), avant de manger faites un test de glycémie, notez, et refaire 2 heures après, toujours noter.
  6. Au coucher refaire un prélèvement de votre glycémie en indiquant l’heure (but : connaître l’activité de l’insuline quand vous dormez.)
Stylo Auto-piqueur
Stylo Auto-piqueur (cliquer pour agrandir)

En résumé : vérifiez la glycémie à jeun au lever, glycémie avant un repas, glycémie après 2 heures et au coucher, le tout en indiquant les heures voila toute l’histoire ! Maintenant papier en main, il faut revoir votre médecin pour le bilan et une vue d’ensemble plus précise de la problématique. Puisque les relevés périphériques sanguins de votre glucomètre présentent un écart entre 10 et 15 % de la réalité plasmique sanguine menée en laboratoire, votre médecin vous annoncera que dorénavant, vous serez un abonné régulier de l’hôpital du coin, rien de moins ! Tous les 3 ou 4 mois un examen de votre sang s’imposera afin de mesurer l’hémoglobine glyquée AIC (taux de sucre qui se fixe sur l’hémoglobine du sang) c’est un suivi médical essentiel demandé par votre médecin pour ajuster un traitement possible. Rassurez-vous, les résultats de vos efforts pour corriger la situation sont efficaces!

Si vous êtes au stade pré-diabétique ou diabétique de type 2, votre taux de glycémie sans être parfaite se maintiendra dans des valeurs acceptables (diabète contrôlé). Certains autres auront besoin de médication pour stabiliser leur insuline si les correctifs apportés ne suffisent pas. D’autres avec le temps, auront à vivre des moments dramatiques si aucun correctif n’est entrepris et aucune manifestation de bonne volonté. Vous risquez de tomber dans le type 1. Le diabète de type 1 est une sale bête ! Le pancréas fait une grève à long terme, il ne fonctionne carrément plus et pour survivre, il vous faut impérativement une injection d’insuline à tous les repas avec bien sûr des hauts et des bas difficiles à contrôler. Le risque d’entrer dans un coma diabétique pendant que vous dormez est toujours possible dans le diabète de type 1, sans parler des autres complications chroniques.

Entre un diabétique conscient et celui qui le prend à la légère, il n’y a qu’un pas : qualité de vie ou vie infernale !

Sous la rubrique Santé & Bien-être de tixup.com,  d’autres sujets peuvent être traités selon vos demandes et vos questions, n’hésitez donc pas à nous contacter avec vos suggestions de dossiers, nos spécialistes se feront un plaisir de vous concocter le meilleur.

Auteur de l’article : Christina B

se passionne pour l'écriture et la photographie, la femme mystérieuse du site Tixup.com, spécialiste de la santé et de l'éthique.

Laisser un commentaire