Diabétique ou pré-diabétique de type 2, vous l’êtes peut-être ?

Diabète Type 2Rivés sur vos écrans ou devant la télévision, collés au divan pendant de nombreuses heures, mal bouffe aidante et embonpoint, une histoire familiale au terrain sensible et voila le ticket pour le diabète de type 2. Trop de sucre, des tonnes de sucre dans tout les produits de consommation que les grandes industries alimentaires nous invitent, à manger sans trop bouger et voila que le pancréas se rebelle et vous fabrique en guise de protestation un magnifique diabète irréversible qui peut vous tuer, à petit feu dans la surprise la plus totale. Un coup bas bien sûr! Mais le mal est fait, on ne peut que retarder l’évolution de la méchante maladie qui vous habite peut-être depuis 10 ou 20 ans sans même que vous le sachiez et qui rebondit sans crier gare! D’ailleurs, cette maladie est de plus en plus populaire chez les jeunes gens (15 /16ans +) et même se développe allégrement dans la population enfantine. Un monstre qui se répand comme une véritable peste, une maladie de civilisation !

GlucotestMondialement, le diabète de type 2 a pris des proportions épidémiques et se retrouve présentement au premier plan des interventions publiques et communautaires dans le domaine de la santé, autant dans les pays occidentaux que dans les pays en développement. Le diabète de type 2 a été associé au vieillissement de la population, à une augmentation spectaculaire de la prévalence de l’obésité, à un mode de vie plus sédentaire et une alimentation riche en sucre synthétique (les sucres industriels ajoutés). En 1995, on estimait que 135 millions d’individus à travers le monde étaient diagnostiqués comme diabétiques, et on s’attend à ce que ce nombre grimpe à au moins 300 millions en 2025. On sait par contre que les peuples autochtones, latino-américains, asiatiques et les populations d’origine africaine développent la maladie plus que les d’autres; raison en est inconnue.

Les individus atteints de diabète de type 2 peuvent présenter peu ou aucun des symptômes classiques de l’hyperglycémie et près de 50 % de tous les cas de diabète de type 2 ne sont pas encore diagnostiqués. Il faut savoir que le diabète de type 2 ne se guérit pas, il est irrémédiablement permanent et progressif, il n’y a pas gros ou de léger diabète, il a le diabète et ses phases évolutives .Donc, à vous de jouer pour retarder les choses et ménager votre pancréas qui n’arrive plus à fonctionner adéquatement.

Mais qu’est- ce que le diabète de type 2

Pour bien comprendre, voici un bref résumé de ce qui se passe lors d’un repas. Notre organisme obtient de l’énergie qui lui est nécessaire en transformant principalement en glucose une (chaine de sucre) des aliments que vous ingérez lors de vos repas. Ces sucres se trouvent partout, à  l’état naturel, dans les fruits, les farines et les pâtes, les légumes, le riz, les pommes de terre, le lait sans compter  les ajouts industriels de toutes sortes pour exciter vos papilles gustatives etc.

Par exemple : le fructose est le sucre des fruits naturels, le lactose, le sucre du lait, amidon est le sucre des farine de grains, le sucrose et le glucose un peu partout dans les aliments etc. Pour être en mesure d’utiliser le glucose (les sucres), l’organisme produit une hormone qui se nomme l’insuline sécrétée par le pancréas et qui a pour rôle de contrôler le niveau de glucose dans le sang. Lorsque le pancréas ne produit pas suffisamment d’insuline, ou quand celle-ci n’est pas utilisée adéquatement, (résistance à l’insuline : l’insuline  est une clef qui permet au sucre d’entrer dans  les cellules  et les nourrir) cette clef étant défectueuse,  l’organisme est affamé alors que le taux de sucre est élevé dans le sang ce qui annonce une hyperglycémie)

L’organisme qui a un besoin urgent d’énergie (s’alimente dans les lipides (les gras)  laissant le glucose s’accumuler dans le corps avec des effets néfastes. Voila la situation qu’il faut comprendre! Si la situation n’est pas corrigée rapidement  la glycémie augmente dans le sang  (hyperglycémie) et provoque a plus ou moins terme une suite de destructions organiques irréversibles. Avec le temps, le taux de glycémie non contrôlé peut entraîner des complications aussi graves que la cécité (la rétinopathie irréversible) des maladies cardio-vasculaires des problèmes rénaux, des atteintes nerveuses et même des difficultés érectiles. Souvent des symptômes cachés apparaissent déjà avant même que le diabète de type 2 soit détecté. Par exemple: une intermittence de sensation de froid et des fourmillements légers aux mains et aux pieds, une soif intense, l’ impression d’être toujours affamé, fatigue, une vision parfois embrouillée, une augmentation du volume des urines, des infections répétées aux organes génitaux et même parfois un changement de caractère a été signalé. Et pourtant, une simple goutte de sang suffit, lors d’une prise de sang de routine, pour y voir la  bête qui  vous dévore  tout doucement.

Alors que puis-je faire !

Ici nous supposons  que vous avez déjà  été diagnostiqué diabétique de type 2.

Pour commencer, revoir votre système d’alimentation pour éviter la surcharge en glucose et comprendre ce que contient exactement votre assiette. Il faut savoir, selon le guide des diabétiques, que 60 et 90 glucides et même un peu plus par repas sont acceptables pour réjouir votre organisme et ralentir la progression du diabète. (sans médication) Lorsque vous mangez, imaginez des carrés de sucre dont la valeur comparative devrait être quelque chose comme ceci : un carré de sucre=5 glucides, je donne des exemples :

  • 1/3  de tasse ou 75 ml  de couscous ou de riz cuit vous  donne 3 carrés de sucre =15 glucides
  • 75 ml de carottes  vous donne l’équivalent d’un carré de sucre, quelle chance !  Idem pour ½ poivron ou  1 tomate moyenne = 5 glucides

Mais voici ce qu’il faut éviter parce que ce genre d’aliment contient déjà du sucre ajouté par  les industries qui les fabrique :

  • 1 sachet de gruau aromatisé (a réchauffer) et déjà sucré équivaut a 6 carrés de sucre,  =30 glucides, une vrai catastrophe !
  • 1/3 de tasse de poudre préparée pour gâteau au chocolat équivaut à 12 carrés de sucre, = 60 glucides, une abomination industrielle !

Dans les viandes :

Heureusement, le sucre est presque absent dans les viandes, mais en échange les matières grasses (lipides) sont bien présents et aussi nocifs en grande quantité pour les gens diabétiques. Vaut mieux calculer en once pour que l’organisme soit plus heureux et faire en sorte de ne jamais dépasser au total 10 lipides. Comme référence, la grandeur de la pièce de viande doit entrer plus ou moins dans la paume de votre main, pas plus !  450 grammes de viandes par semaine sont recommandées. Voici des exemples en termes de lipides (gras)

  • 30 grammes d’agneau vous donne 3  lipides, idem pour le poulet, le foie, le bœuf, les rognons
  • 1 gros œuf vous donne 5 lipides
  • Le fromage fondu à tartiner régulier ou léger vous donne 8 lipides
  • Les charcuteries contiennent entre 13 et 15 lipides.  De la modération svp !

Il ne faut pas détester les matières grasses pour autant ! Celles-ci fournissent des vitamines A, D, E, K et les acides essentiels absolument indispensables à votre santé. Il faut tout simplement diminuer la consommation de  mauvais gras ce qui veut dire les aliments comportant trop de gras dits : saturés, trans, cholestérol et opter pour les gras mono insaturés, et les gras poly saturés; cette dernière en petite quantité de préférence.

Un petit coup d’œil sur ces chaines de mots

Dans les aliments gras  mono insaturés on trouve par exemple : l’avocat, huile de canola, d’olive, de noisettes, d’arachides, d’amandes, les pacanes et les pistaches. Et que font  les gras mono insaturés au juste ? Ils peuvent abaisser le taux du méchant gras, le fameux cholestérol  LDL –C-LDL qui encrassent les artères parce qu’ils passent directement dans le sang. Le bon cholestérol nommé HDL, C-HDL est fabriqué par l’organisme et joue le rôle de transporteur dans le sang aussi, mais celui-ci diminue le risque de  maladies cardio-vasculaires parce que ce type de gras est dirigé vers le foie qui le transforme. Bref, tout va beaucoup mieux quand le cholestérol est retenu dans le foie et qu’il est utilisé d’une manière intelligente !

Dans les aliments gras  polyinsaturés on trouve : l’huile de carthame, l’huile de lin et ses graines, le maïs, le sésame, le soya, le tournesol, la mayonnaise légère, les poissons, les graines de sésame etc. C’est justement dans ce genre de gras qu’on trouve les fameux oméga-3 reconnus comme bénéfiques pour la santé du cœur et qu’on trouve maintenant partout dans les aliments en valeur ajoutée.

Dans les aliments saturés de gras trans ou de cholestérol mauvais, on trouve le bacon bien cuit, le beurre, la crème, le fromage en général, le lait, l’huile de noix, de coprah, huile de coco et de palme,  le saindoux et graisses de toutes sortes. Ils contribuent à l’augmentation du mauvais gras le fameux LDL C-LDL. Qui encrassent eux aussi les artères.

Légumineuses et céréales non sucrées, le bonheur dans votre assiette

Aliments pour DiabèteElles possèdent peu de glucides et beaucoup de fibres. Ces deux groupes alimentaires sont importants puisqu’ils apportent des vitamines, des minéraux et permettent aux intestins de bien se réguler. Les fibres alimentaires sont des constituants végétaux qui ne sont pas digérées par l’organisme (molécules trop grosses), elles ralentissent l’absorption des sucres et aident à diminuer le mauvais cholestérol sanguin. Voila pourquoi on vante allégrement les vertus des fibres dans les composantes alimentaires.

Que puis-je faire d’autre ?

Après l’assiette, Il faut maintenant attaquer une deuxième réhabilitation dans votre façon de vivre ! Celui qui consiste à  rester coller dans un bon fauteuil ergonomique devant un écran plasmique  HD haute définition ou encore germer devant l’écran et le clavier multitâche jusqu’a 2 heures du matin ! On n’a rien sans peine. Le corps  a ses exigences et doit brûler les sucres ingurgités sinon il les entrepose autour de votre taille malgré vos protestations ! Donc il faut bouger, ½ par jour de préférence et tous les jours, sinon c’est l’embonpoint gratuit avec une taille 2 X  en bout de ligne. Plus grave encore : la perte de contrôle de votre glycémie!  Il est indispensable de vous rapprocher de votre poids santé qui se calcule selon votre masse corporelle via votre grandeur, âge et sexe. Les résultats sont étonnants sur votre glycémie, lorsque vous perdez votre surplus de poids si minime qu’il soit.

Éviter les situations stressantes : le stress est un facteur émotionnel qui a cette mauvaise habitude de faire grimper votre glycémie aussi vite que votre pression artérielle. Dans la plupart des cas, taux de mauvais cholestérol, stress et pression artérielle à la hausse sont intimement reliés au diabète. C’est du sérieux !

Dans les facteurs susceptibles de déclencher le diabète de type 2, les experts mentionnent la prédisposition  génétique, un choc émotif important tel un deuil particulièrement éprouvant, une infection virale comme déclencheur, certains médicaments comme la cortisone à  fortes doses ou des médicaments antipsychotiques et ne pas fumer !

Conclusion

Il est possible pour un pré-diabétique de retarder le développement de la maladie, il est même possible de contrôler le diabète de type 2 lui-même pour en retarder les effets. Le pré diabétique et le diabétique de type 2 est une intolérance au glucose, l’insuline circule encore dans l’organisme mais se voit diminuée. La perte de poids et l’activité physique régulière peuvent diminuer de plus de 50 % le risque de développer la maladie. La maladie si non traitée ou ignorée évolue de cette manière avec des complications sévères :

Pré-diabète et diabète de type 2  (intolérance au glucose, contrôlé ? maladie non traité ou ignorée donne ? Diabète de type 1 (injection d’insuline, coma, convulsion)

Estimation des Diabète en 2025
Estimation des Diabète en 2025 (IDF)

Sous la rubrique Santé & Bien-être de tixup.com,  d’autres sujets peuvent être traités selon vos demandes et vos questions, n’hésitez donc pas à nous contacter avec vos suggestions de dossiers, nos spécialistes se feront un plaisir de vous concocter le meilleur.

Chrisitina B.

Ref.( 1)  Connaître son diabète pour mieux vivre, recommandée par Diabète Québec, Édition.2008, Rogers, 304 p.
Ref.(2)  Guide d’alimentation pour personne diabétique, Santé et Services Sociaux, Québec.63 p.

Auteur de l’article : Christina B

se passionne pour l'écriture et la photographie, la femme mystérieuse du site Tixup.com, spécialiste de la santé et de l'éthique.

1 commentaire sur “Diabétique ou pré-diabétique de type 2, vous l’êtes peut-être ?

    mohamed-ali

    (30 juin 2011 - 18:47)

    c est par hasard que j ai rencontre votre site que je trouve merveilleux clair precis et rediged une facon accessible a tous je vous remercie pour vos efforts qui sont tres utiles pour le commun des mortels encore une fois merci a toute l equipe

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.