La CIA aussi scruterait les transferts financiers internationaux des particuliers

Après les scandales suscités par les révélations autour du programme Prism et de la NSA, c’est désormais au tour de la CIA de se trouver désormais au centre du viseur. L’agence collecterait ainsi de nombreuses données relatives aux échanges d’argent réalisés entre particuliers.

La CIA collecterait nombre d’informations concernant les transferts d’argent internationaux réalisés par des particuliers. Certaines sociétés comme Western Union seraient particulièrement visées par ce programme concernant les échanges à l’intérieur mais également en dehors des Etats-Unis. Là encore, l’argument légal serait le même que celui utilisé pour le programme Prism, à savoir le recours au Patriot Act ainsi qu’à la Foreign Intelligence Surveillance Court.

Selon le New York Times, de nombreux anciens agents auraient confirmé l’existence de ce programme permettant de retracer le parcours de l’argent entre certaines personnes. Les éléments de celui-ci seraient d’ailleurs classés et la CIA souhaiterait d’ailleurs rester discrète sur ses agissements.

Toujours est-il que la CIA constituerait une base de données au sujet de millions d’utilisateurs américains et d’autres nationalités. Les informations collectées ne concerneraient d’ailleurs pas seulement les transferts d’argent mais également les numéros de sécurité sociale.

La CIA s’est refusée à tout commentaire sur ces informations, mais nie toute infraction à la législation américaine. Les révélations d’Edward Snowden, ancien consultant de la NSA, sur l’étendue des programmes de surveillance américains dans le domaine des télécommunications ont soulevé une vague d’indignation.

L’administration américaine et de nombreux parlementaires ont depuis souligné l’importance de ces programmes dans la lutte antiterroriste.

La CIA aurait espionné les transactions financières internationales
La CIA aurait espionné les transactions financières internationales

Auteur de l’article : Samy

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.