[Vidéo] Cadavre de Mouammar Kadhafi, tué le 20 octobre

Cadavre Mouammar KadhafiAprès la mort de l’ancien dirigeant libyen, Mouamar Kadhafi, son corps a été transporté à bord d’une ambulance en premier lieu à l’hôpital de la région avant d’être acheminé vers la ville de Misrata pour procéder dans un second temps à son enterrement.

Après sa mort, plusieurs versions de la mort de Mouammar Kadhafi ont été racontées, entre autres, la résistance de l’ancien dirigeant libyen, une mort suite à ses blessures ou encore un assassinat par un rebelle… De même pour son fils, Al Moatassem qui a été capturé vivant avant d’être déclaré mort.

Ci-dessous une vidéo du cadavre de l’ancien chef libyen.

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

2 commentaires sur “[Vidéo] Cadavre de Mouammar Kadhafi, tué le 20 octobre

    fritz

    (20 octobre 2011 - 20:54)

    A Tripoli l’un des gladiateurs qui aimait se faire appeler SAM et ses desperados frimant la dégaine de redoutables guérilleros, tout juste revenus victorieux d’une grande bataille, voulaient nous rejouer l’héroïque prise d’Iwo Jim en exhibant fièrement devant des caméras trop complaisantes des armes qu’ils savaient visiblement à peine manœuvrerais oublient que toute cette pitoyable bouffonnerie ne pourrait cacher qu’en réalité ils n’étaient là que dans le rôle peu avouable d’une vulgaire serpillière pour essuyer les débris de leur propre pays après que les frappes massives du Nato auront fait tout le travail en détruisant la moitié de la ville. L’essentiel de la guerre était assuré par les chercheurs de pétrole !
    On fait semblant d’oublier que la démocratie est une culture qui se construit et s’accumule sur plusieurs générations et non le simple remplacement d’une équipe par une autre animée le plus souvent par la soif de se venger et d’accaparer à son tour.

    Jusqu’à quand vont-ils nous raconter qu’on peut l’instaurer par décret ou l’imposer par la force des armes, alors qu’il suffit d’observer les résultats calamiteux des aventures Irakienne et Afghane pour se convaincre de l’inanité de ces méthodes. Après tant de destructions et de tueries les «démocratiser» se sont embourbés jusqu’au menton sans démocratiser personne. Avec le dos au mur l’heure n’est plus à la fanfaronnade mais à la recherche de la meilleure formule de s’en sortir avec le moins de dégâts possible surtout pour l’honneur passablement écorché d’une super armée incapable de tenir tête à un ennemi dont les actions spectaculaires ne font qu’exacerber l’humiliation d’avoir tout raté lamentablement.

    D’aucuns reconnaîtront par dépit que personne n’a affirmé jusque là que leur expédition ne visait au départ que l’instauration d’un régime démocratique dans ces contrées barbares. Un de ces jours proches, les maîtres d’œuvres de ces bouleversements finiront par reconnaître qu’ils s’en foutent royalement de la nature de nos régimes, ce qui les intéresse en réalité c’est la docilité des marionnettes installées à leur tête et la facilité d’accès aux matières premières nécessaires au fonctionnement de leurs économies. Le reste !

    dcoul

    (21 octobre 2011 - 10:39)

    Un assassinat programmé de l’OTAN

Laisser un commentaire