Procès de Samir Feriani: le frère de BCE contre Imed Trabelsi

Le procès de l’officier Samir Feriani a débuté le matin du jeudi 29 septembre 2011 à 9h30. L’accusé a nié les inculpations à son encontre qui sont l’atteinte à la sûreté de l’Etat et les fausses déclarations qui ont perturbé l’ordre public.

Samir Feriani
Samir Feriani

Après enquête judiciaire sur les déclarations de Samir Feriani concernant la destruction de documents relatifs à l’organisation de libération de la Palestine ainsi que des documents confidentiels compromettant le président déchu, Zine El Abidine Ben Ali avec les services secrets israéliens, le Mossad, il s’est avéré que ces affirmations étaient sans fondements selon la Cour.

Plusieurs témoins ont été entendus, particulièrement un avocat et ex-expert des services de renseignements qui a étonné la Cour. Selon la première partie du procès, Samir Feriani aurait reçu un message codé (SMS) dans lequel on dénonçait une opération de kidnapping sur la personne du frère du Premier ministre, M. Béji Caïd Essebsi, lui même avocat. Ce kidnapping avait pour but de faire un chantage contre la libération de Imed Trabelsi, neveu de Leila Trabelsi.

Après des heures, le procès a été suspendu pour être repris plus tard. Plus d’informations vous seront communiquées dans la journée.

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

1 commentaire sur “Procès de Samir Feriani: le frère de BCE contre Imed Trabelsi

    Ayari Nabil

    (29 septembre 2011 - 20:05)

    dit nous alors pourqoi cette homme samir feriani il c’est levé un matin il c’est grater la tête et a décidé comme sa d’un coup de tête d’accusé des personnes sans aucune raison apparente un officier qui joue avec sa vie et celle de sa familles
    une atteinte a la sureté de l’état mais assuré quoi on n’est dans quelle monde là
    quesq q’il y a assuré dans cette république bananier le pays et vendu depuis bourguiba et (zaba VS trabesi) ont términé le réstes quelques miéttes réstes encor comme les égouts et les fausse ceptique pour le caid essebsi qu’il pourra vendre aux plus offrant sureté de l’état éspionage et companie dite vous bien messieurs les idiots de l’état manipulé tout se que vous dites ou que vous faites et écouté visualiser analysé et traduits par vos amis du pentagone,le mossad,quai dorsay,vendu d’un jour vendu toujour et vous serez toujour sous les bottes de se qui vous dicte se que vous devez fair marionnête on n’est sous l’emprise d’un cancer et ce cancer s’appel dictatur même aprés 9 mois on en n’est toujour au même ils y a encor plus de policiers en civils la tunisie et dans une cage férmé a clefs et les oisillons gesticules en faisant du vent et pour en revenir a SAMIRE FERIANI il a touché un poin sensilble et maintent on veu l’écraser pour qu’il ne puisse pas parler alors on juge avec des juges corrompus
    un avocat expert en renseignement agent de l’interieur ils inventent des personnage on ne voie ses magoulles que dans des pays sous développé de toute façon la partis et gangné d’avance si il faut mourrire pour son pays nous sommes prés a mourrir pour notre liberté (Ayari Nabil)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.