Hosni Moubarak nie toutes les accusations à son encontre

Ahmed Refaât, président du tribunal lors du procès de l’ancien chef d’Etat égyptien, Hosni Moubarak, ses deux fils, Gamal et Alaa, et quatre autres de leur clan, accusés pour corruption et meurtre, dont l’ex-ministre de l’Intérieur, Habib el-Adli. En tout, sept accusés étaient présent dans le box d’accusation.

Plusieurs avocats des accusés ont demandé le report du procès dans un mois pour pouvoir étudier les dossiers afin de pouvoir défendre leurs clients. Ils ont par ailleurs formulé leurs demandes sur papiers et les ont remis au président du tribunal afin que ce dernier les étudie.

Les avocats de la Défense ont également demandé l’invitation de M. Tantaoui et Omar Souleïman pour témoigner dans les affaires du président déchu, Hosni Moubarak et son ex-ministre Habib el-Adli.

Son avocat, Farid al-Dib, doit arguer que M. Moubarak est trop malade pour être jugé et qu’il n’a pas autorisé la répression brutale des manifestants.

M. al-Dib a assuré que M. Moubarak souffrait d’un cancer et, la semaine dernière, qu’il était dans le coma, ce que l’hôpital a démenti. L’un de ses médecins a affirmé à l’AFP qu’il était dans un état relativement stable mais qu’il était faible, car il refuse de s’alimenter, et très déprimé.

Ces derniers jours, les ministres de l’Intérieur et de la Santé ont indiqué que les préparatifs étaient en cours pour garantir la présence de M. Moubarak dans le box. Beaucoup d’Egyptiens se disent malgré tout sceptiques, persuadés que l’ex-président se dira trop malade pour être transporté.

Après une heure et 15 minutes, le président du tribunal pénal a levé l’audience pour une pause.

Le représentant du bureau du procureur a lu les accusations à l’encontre de Hosni Moubarak, ses deux fils, Alaa et Gamal, son ancien ministre de l’intérieur Habib el-Adli et Houssin Salem les accusant de meurtre avec préméditation.

Moubarak a été accusé d’exploitation de son poste de fonctionnaure public (président) pour des fins personnels et acquisition de biens immobiliers illégalement. Il a été accusé par ailleurs d’exportation du gaz naturel à Israël.

Après lecture des accusations, Hosni Moubarak a nié tous ces faits, de même pour son fils Ala et Gamal.

Après cette première audience du procès de Hosni Moubarak et ses compagnons, en attendant la décision finale de cette première audience, le président du tribunal, Ahmed Refaât, pourrait décider de maintenir l’ancien président dans l’hôpital de l’académie de police pour garantir sa présence lors des prochaines audiences.

Affaire à suivre et plus de détails vous seront communiqués ultérieurement.

Box des accusés dont fait partie Hosni Moubarak
Box des accusés dont fait partie Hosni Moubarak
Hosni Moubarak sur un lit d'hôpital dans le box des accusés
Hosni Moubarak sur un lit d'hôpital dans le box des accusés

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

Laisser un commentaire