Quand Mohamed Bouazizi devient un soldat français sacrifié

Comme en Tunisie où plusieurs places et boulevards baptisés au nom de Mohamed Bouazizi ont vu leurs plaques saccagées, des dizaines de militants identitaires parisiens se sont rassemblés mardi dernier, 12 juillet 2011n devant la “Place Mohamed Bouazizi” dans le 14eme arrondissement, place inaugurée le 30 juin par le maire de Paris, Bertrand Delanoë, pour rebaptiser cette place “Place des soldats Français sacrifiés” en hommage aux soldats français tombés en Afghanistan.

Les militants ont acclamé des slogans condamnant cet hommage à Mohamed Bouazizi et réclamaient au gouvernement français une place pour les soldats sacrifiés et ceux qui souffrent encore en Afghanistan.

Rappelons que la place baptisée Place Mohamed Bouazizi a été l’initiative de Bertrand Delanoë, maire de Paris né en Tunisie en 1950. Attaché à son pays natal, Bertrand Delanoë visite régulièrement la Tunisie où il passe ses vacances et des séjours de repos.

Quand Mohamed Bouazizi devient un soldat français sacrifié
Quand Mohamed Bouazizi devient un soldat français sacrifié

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

2 commentaires sur “Quand Mohamed Bouazizi devient un soldat français sacrifié

    sami

    (14 juillet 2011 - 15:18)

    les tunisiens n ont rien demander a la france pour cet place mais je remarque a tunis il ya beaucoup de place rue avenue du nom dede gaule rue de paris de marseille ect ect et la pour cet petite place il ya souci retirer cet plaque ont en veux pas vous insulter les mort de tunisie pour la libertè les vraix amis de la tunisie sont pas en france mais le nouveaux monde usa bresil canada chine japon la france a perdu ca credibiliter en tunisie depuis le 14 janvier

    hhhhhhh

    (17 juillet 2011 - 15:34)

    je suis tunisien , et j’aurais fait ca moi meme si j’etais a paris ….. si les francais voudraient rendre hommage a la « revolution » tunisienne , ils auraient du nommer la place .. place la revolution du jasmin par exple .. d’ailleurs meme en islam les actes d’une personne sont jugés selon les intentions et non pas les conséquences ==> ainsi , il est de l’evidence que ce fameux hero n’est au fait qu’un simple homme qui a mis fin a ses propres jours ( des gens osent meme dire , en etat d’ivresse ) ….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.