Me Akram Azouri n’a pas le droit de défendre Ben Ali

Me Akram Azouri
Me Akram Azouri

Le porte-parole du ministère de la Justice a déclaré que son ministère n’a reçu aucune demande de défense du président déchu par l’avocat libanais Me Akram Azouri et qu’il est impossible selon l’article 141 du code pénal de défendre une personne absente du tribunal.

L’avocat libanais, Me Azouri, ne peut donc plaider en faveur de l’ancien président, Zine El Abidine Ben Ali, qu’à condition de le ramener en Tunisie.

L’avocat tunisien, Me Chawki Tabib a déclaré sur les ondes de la radio Mosaique FM que son confrère libanais, Me Akram Azouri, désigné pour défendre le président déchu, n’a pas le droit de plaider en Tunisie avec les conditions actuelles tout en signalant que le rôle d’un avocat n’est pas d’être le porte parole de son client. Selon Me Tabib  la formulation de Akrem Azouri ressemble plus à un coup médiatique.

Rappelons que Me Azouri a publié une note pour démentir que son client, Zine El Abidine Ben Ali, possède des comptes bancaires à l’étranger.

 

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.