Le prêtre français enlevé au Cameroun a été libéré

Georges Vandenbeusch (photo), le prêtre français enlevé dans le nord du Cameroun le mois dernier, a été libéré, a déclaré le bureau du président François Hollande ce mardi.

Le bref communiqué disait que Hollande a remercié les autorités camerounaises et nigérianes pour leur travail dans l’obtention de sa libération et a souligné la « participation personnelle » du président camerounais Paul Biya.

L’homme de 42 ans, prêtre catholique avait choisi de rester dans le nord du Cameroun, une zone où la secte islamiste Boko Haram est connu pour d’y opérer, et cela en dépit des avertissements de sécurité de la part du gouvernement français. Son enlévement le 13 novembre était le dernier d’une série d’attaques contre des cibles françaises en Afrique depuis que la France a lancé une intervention militaire au Mali en Janvier pour chasser les islamistes d’Al-Qaïda qui avaient forgé des liens avec Boko Haram.

Boko Haram a revendiqué la responsabilité de l’enlèvement deux jours après la prise d’otage de Vandenbeusch.

La déclaration présidentielle a ajouté que six ressortissants français restent otages au Mali et en Syrie, et que Hollande « a réaffirmé son soutien à leurs familles pendant cette période de vacances difficile et a réitéré sa détermination à obtenir leur libération ».

Lé communiqué a ajouté que le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius se rendrait très prochainement dans la capitale camerounaise Yaoundé pour finaliser le retour de Vandenbeusch en France.

Georges Vandenbeusch libéré
Georges Vandenbeusch libéré

Auteur de l’article : Donia

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.