La tragédie d’Haïti, le séisme mortel

D’abord nous tenons à souhaiter un bon courage aux Haïtiens qui passent cette période une des pires catastrophes naturelles qu’ils ont pu connaitre, toute l’équipe de Tixup.com et plus particulièrement Christina, notre correspondante du Québec est touchée par cette épreuve que nos amis haïtiens rencontrent, un désastre historique que le pays a pu connaître, plutôt que le monde a pu confronté.

Je commence déjà par présenter mes condoléances à la famille du décédé tunisien Hedi Annabi, l’une des victimes de cette catastrophe naturelle. En effet, Hedi Annabi est un diplomate tunisien qui a perdu sa vie dans le séisme d’Haïti. En fonction depuis le premier septembre 2007, Hedi Annabi né en 1944 en Tunisie  (Bizerte du Nord)  est également décédé dans le séisme d’Haïti. Il a été sous-secrétaire général adjoint de l’ONU pour le maintien de la paix de la paix de 1997 jusqu’en 2007.  Boan KI-moon, sécrétaire des Nations-Unies  a confirmé son décès ainsi que son adjoint brésilien samedi le 16 janvier 2010.

Comment  gérer 3 millions d’individus affamés et assoiffés alors que tous les paliers gouvernementaux haïtiens se sont effondrés laissant sa population a son propre sort. Un désastre sans précédent, du jamais vu selon  l’ONU. Les medias roulent 24 heures par jour montrant des images désastreuses alors que l’aide mondiale s’organise. Pas assez vite malgré leur bonne volonté sous des structures inexistantes. Le seul aéroport disponible n’a qu’une piste modeste pour recevoir des avions cargos trop gros,  remplis de vivre et de médicaments, des avions tournent  autour de l’aéroport guettant le moment possible pour s’y déposer par ordre numérique, d’autres se posent ailleurs, d’autres retournent, les contrôleurs  n’existent plus, c’est le chaos total au moment même ou les gens souffrent de fractures, de plaies ouvertes  et que d’autres encore sont enfouis sous les décombres. Les cadavres sont empilés dans des quartiers entiers, on passe rapidement les yeux hagards en état de survie.  Les images sont insoutenables !  Les rues encombrées ne permettent pas l’aide humanitaire, les cargos navires n’arrivent  pas à  décharger leurs matériels lourds, les grues de débarquement sont inopérantes, faut faire autrement alors que le temps presse.   Haïti est un pays chaud, les cadavres gonflent et se décomposent dans une puanteur insoutenable. La faim tenaille, l’eau manque, le courage  après cinq jours s’effrite pour faire place aux instincts animaux, comment faire autrement ? La logistique manque et le temps passe !!!

[imagebrowser id=1]

La population confiante espère, prie et chante leur désespoir autant que leur courage mais au bout de 5 jours doit –on se résigner ? Les hôpitaux mobiles gonflables tardent, ceux qui sont en place on déjà  épuisé leur disponibilité, un hélicoptère a largué quelque vivres sous des gens qui courent partout, histoire de contrer la violence qui gronde, la sécurité de distribution alimentaire n’est pas suffisante, les gens se ruent Seisme-Haiti (5)littéralement sur tout ce qui est possible d’attraper, Haïti tente de survivre depuis 5 jours.  Le centre de Port-au-Prince est un immense bidonville .Les sauveteurs s’agrippent à une voix a peine audible échappé d’un trou,  quelques miracles inespérés ici et la, une victoire gagnée au hasard des décombres et nous, impuissant à  rien faire, nous regardons le cœur en bandoulière la mort en direct et celle qui viendra  dans les quelques jours à  venir.  L’ONU demande à  la Suède d’installer les systèmes de communication mobile (elles sont en voie de réalisation)  la distribution alimentaire et de soins commencent dans  le désordre le plus complet. En ce moment on  risque le pillage des convois humanitaires devant  l’urgence des besoins. C’est la désolation la plus complète. Sous la demande d’Obama, création d’un fond américain ( Bush-Clinton) pour des besoins humanitaires majeurs dons en argent seulement.  Les grandes associations humanitaires existent pourtant aux USA  et par L’ONU. Certains  parasites vivent au détriment du malheur des autres en envoyant de fausses sollicitations aux internautes mais en bout de ligne, on remarque surtout la  compassion généralisée de tous les pays du monde, leur volonté d’aider  sans restrictions et sans conditions.

La communauté haïtienne  attend des nouvelles de leurs proches à travers  des scènes d’horreur. Une autre secousse sismique a 12 :51  a été rapporté d’une intensité de 4,7 en ce moment  le 17 janvier, Port-au-Prince est livré au pillage, on a trop faim et trop soif …Il faudra des armées extérieures pour  acheminer en toute sécurité l’acheminement des convois humanitaires. Port-au- Prince n’est pas la seule ville éprouvée, tout autour c’est  la même dévastation. Les villes et villages sont  laissées aux pillages la peur est palpable partout.

Bilan provisoire en ce 5 ieme jour :

  • 1,115 ressortissants canadiens manquent à l’appel, 725 ont été rapatriés au Québec dont 14 étaient dans un état grave
  • 593 canadiens évacués par avion
  • 50,000 morts confirmés (chiffre prévisible à 100,000)
  • 25, 000 cadavres non identifiés et déjà enfouis
  • 2,000 militaires canadiens sont sur le terrain et une centaine d’autres sont attendus. Sans compter l’aide étrangère
  • 22,600 canadiens haïtiens cherchent désespérément des proches à l’aide de communication déficiente et d’une page web afin de rejoindre des possibles internautes (service de lcn.canoe.ca)
  • La Croix- Rouge canadienne a récolté 22.2 millions en dons d’argents
  • 2 millions d’organismes humanitaires accrédités
  • 25 millions en dons d’argent des citoyens canadiens doublés de la mise du gouvernement fédéral 25 millions sans compter des spectacles artistiques à travers le canada et d’autres pays notamment la France ( à venir )

ACTIONS ENTREPRISENT EN GUISE DE SOLIDARITÉ :

  • Toutes les grandes entreprises de communication  ont effacé leurs facturations de leurs frais  en direction d’Haïti pour 1 mois
  • Toutes les grandes entreprises de carte de crédit dont les usagers ont fait  des dons à des associations humanitaires accrédités ont supprimé leurs frais d’utilisation (3 %)
  • Les enfants haïtiens orphelins qui ont besoin d’adoption rapide  par le Québec et le Canada, la procédure administrative sera sensiblement écourtée à 3 mois au lieu de 3 ans
  • Toutes les adoptions avant le séisme  qui étaient déjà  presque finalisées, ces enfants seront rapatriés au domicile de leurs nouveaux parents le plus rapidement possible.
  • Tous les haïtiens et autres,  pouvant héberger des enfants haïtiens pour un temps déterminé (ou pour des fins d’adoption)  pourront le faire.
  • Une initiative humanitaire pour les étudiants  haïtiens  a  Moncton (Nouveau –Brunswick)   qui ont perdu leurs parents et leurs moyens de subsistance, ils pourront continuer leurs études sans aucuns frais de scolarité, assurant également leur subsistance.
  • Différentes régions s’organisent pour ouvrir des locaux aux haïtiens en état de choc.  Le soutien et les consolations sont nécessaires autant que l’aide psychologique.  Le Québec compte la plus grande communauté haïtienne du Canada, un  peuple qui compte beaucoup de professionnels  qui sympathisent  en harmonie avec les québécois.

Haïti, un des pays les plus pauvres au monde,  aura besoin d’une aide internationale pour assurer sa survivance et sa reconstruction. Ses besoins sont immédiats, urgents et nécessaires !   Cette obligation pour nous tous  est  à la fois humanitaire et morale.

Pour réagir à cet article sur le forum, veuillez cliquer ici.

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.