Les points importants du débat télévisé de Mr Béji Caïd Essebsi

Tant attendu et assez important, le peuple tunisien a attendu, depuis le début des manifestations du 6 mai 2011 et suite à l’intervention de Mr Farhat Rajhi, une intervention du Premier Ministre, Mr Béji Caïd Essebsi, ce dernier qui a décidé d’effectuer un débat télévisé pour s’expliquer et mettre le point de la situation actuelle de la Tunisie.

Béji Caïd Essebsi - Premier Ministre tunisien
Béji Caïd Essebsi - Premier Ministre tunisien

Le Premier Ministre, Mr Caïd Essebsi, a débuté son débat avec un verset du Coran pour répondre à la question de “Qui dirige la Tunisie actuellement”, il a déclaré que le gouvernement est dirigé par un destour provisoire et une cellule composé du Président par intérim, Mr Fouad Mebazaâ et lui, Mr Béji Caïd Essebsi, ajoutant qu’il est le seul responsable et qu’il assume son poste.

Mr Béji Caïd Essebsi a accusé Mr Rajhi de menteur en réponse à la même accusation de ce dernier qui a déclaré lors de sa vidéo que Mr Caïd Essebsi l’a limogé de son poste contrairement à l’information de sa démission. Il a expliqué que le limogeage de Mr Rajhi entrait dans un remaniement effectué par le Président de la République, Mr Mebazaâ.

Le Premier Ministre a expliqué que le travail de Mr Farhat Rajhi n’était pas à la hauteur des espérances du peuple et du gouvernement. Il a précisé que les licenciements effectués par Mr Rajhi lors des quelques jours à la tête du Ministère de l’Intérieur n’auraient pas du se faire arguant que des nominations étaient du sort du Président de la République telle que la désignation d’un Directeur Général de la Sûreté Nationale. En même temps, il a déclaré que la dissolution du parti de l’ex-président déchu, le Rassemblement Constitutionnel Démocratique, était une bonne action effectuée par Mr Rajhi.

En ce qui concerne les divisions actuelles, Mr Caïd Essebsi a déclaré qu’il y a des personnes qui cherchent à retarder les élections de l’Assemblée Constituante pour des raisons qu’il ignore.

Mr Béji Caïd Essebsi a précisé que les propos de Mr Farhat Rajhi n’est pas que des mensonges les qualifiant de propos très dangereux mettant en en danger la sécurité du pays. Il a démenti catégoriquement les propos concernant un éventuel complot si le parti Ennahdha remporte les prochaines élections ajoutant que ces propos sont des injures qui entraîneront des poursuites judiciaires à l’encontre de Mr Farhat Rajhi. Le Premier Ministre a déclaré que les déclarations de Mr Rajhi sont irresponsables ajoutant que ces actes sont médités.

En ce qui concerne les avoirs des proches du président déchu, Zine El Abidine Ben Ali, gelés à l’étranger et les poursuites entraînées contre les anciens responsables de l’ancien régime, Mr Béji Caïd Essebsi a précisé que ceci relève du rôle des trois instances créées, indiquant que certaines personnes ont été arrêtées et que ce retard est dû en partie au retard engendré par ces commissions. Pour ce qui est des avoirs à l’étranger, il a déclaré que les procédures sont en cours et qu’il n’est pas facile de les récupérer rapidement.

Pour la situation sécuritaire, le Premier Ministre a déclaré que, lors de sa nomination à la tête du gouvernement, le système sécuritaire était quasi-absent ajoutant que la situation d’insécurité qui règne dans le pays est causée par des parties tierces.

Pour les abus contre les journalistes, Mr Béji Caïd Essebsi a déclaré que l’abus contre Mr Fathi Belaïd était dû à une erreur suite à l’attaque d’un officier de la Police par une personne qui se trouvait sur le toit de l’immeuble qui abritait le siège de Lapresse.

Pour les évasions des détenus des établissements pénitenciers, Mr Béji Caïd Essebsi a déclaré que le problème réside au niveau des responsables qui demandent des augmentations de salaire et des promotions. Chose qui ne peut se faire à cause de la crise économique. Les dérapages au sein des prisons sont du aussi à des grèves par le corps pénitencier précisant que l’armée tunisienne est intervenue pour encercler les lieux. Il a insisté sur l’existence d’une crise au sein de ces établissements indiquant que des révélations seront faites pour plus de transparence.

Les responsables des décès de plusieurs personnes ont été arrêtés et se trouvent actuellement dans les prisons selon le Premier Ministre, indiquant en même temps que les “snipers” n’ont jamais existé.

Pour la situation au sud tunisien, le Premier Ministre a expliqué que l’armée tunisienne se positionne sur les lieux pour contrer les débordements indiquant que les forces de la coalitions ne sont pas les bienvenues pour utiliser le point de passage frontalier du D’hiba pour accéder au territoire libyen.

Concernant une question sur une éventuelle rencontre avec le président déchu, Zine El Abidine Ben Ali, au Qatar, Mr Caïd Essebsi a expliqué que ceci ne s’est jamais produit précisant que la relation de la Tunisie avec le Qatar remonte à des dizaines d’années, bien avant la prise du pouvoir le 7 novembre 1987 par l’ex-Président Ben Ali.

Mr Béji Caïd Essebsi a déclaré que la date des élections de l’Assemblée Constituante, prévue pour le 24 juillet 2011, sera honorée à l’exception de force majeur tels que des problèmes techniques.

Mr Béji Caïd Essebsi a déclaré que le pays a besoin de 5 milliards de dinars chaque année pour une période de 5 ans pour pouvoir améliorer la situation économique précisant que cette situation est alarmante. Il a ajouté que des projets sont prévus à l’intérieur de la Tunisie, particulièrement dans les zones défavorisées.

Il a précisé en même temps que plusieurs responsables des pages Facebook ont été arrêtés tout en expliquant que plusieurs d’entre eux ont avoué avoir récupéré de l’argent pour alimenter la scène médiatique tunisienne avec des propos incitant aux grèves. Parmi ces personnes, le nom d’un secrétaire général d’un parti politique a été avoué par les responsables des pages Facebook sans que le Premier Ministre évoque le nom du parti.

Pour conclure, Mr Béji Caïd Essebsi a appelé le peuple tunisien à garder le calme indiquant que cette situation ne doit pas durer pour le bien de la Tunisie. Il a précisé en même temps qu’une cellule de communication sera instaurée au sein du Premier Ministère pour plus de transparence.

Mr Béji Caïd Essebsi : Premier Ministre
Mr Béji Caïd Essebsi : Premier Ministre

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

6 commentaires sur “Les points importants du débat télévisé de Mr Béji Caïd Essebsi

    Tunisien

    (8 mai 2011 - 21:43)

    C’est de n’importe quoi !

    Latif Ben Amara-Munich/Allemagne

    (8 mai 2011 - 22:00)

    Des propos sages, réalistes et des conseils faisables pour l´intérét général du peuple Tunisien et pour le pays qui, si ces perturbations continues, mènerons le pays tout entier dans une colossale crise durant laquelle les Tunisiennes et Tunisiens voudrons beaucoup souffrir …!
    Latif Ben Amara – Munich/Allemagne

    renardine

    (8 mai 2011 - 23:28)

    juste une précision:le premier ministre n’a pas affirmé l’inexistence de snippers mais que depuis son arrivée,il n’en a pas vu.ce qui veut dire que les snippers ont été arrêtés avant son arrivée à la tête du gouvernement.c’est ce qu’a affirmé le premier ministre.de plus il n’a jamais dit que des personnes du facebook ont été arrêtées mais seulement que le pillage à siliana était commandité par un parti politique.je vous prie de ne pas désinformer le public.voilà comment la désinformation fonctionne à moins que vous ne comprenez pas le dialecte tunisien ou bien vous avez les oreilles bouchées

    Mouatina Saliha

    (9 mai 2011 - 10:15)

    Les propos de Mr Kaid Essebsi sont très sages et éloquents. Je le remercie pour sa sagesse et son abnégation. On ne pourra pas faire un pays démocrates d’un seul coup, vous êtes témoins des actions barbares d’un peuple livré à lui-même après 50 ans d’oppression et de despotisme.
    Mr Essebsi, vous menez si bien la Tunisie vers une issue de liberté paisible, continuez SVP, votre sagesse, votre experience et votre détermination, avec le groupe qui vous accompagne, est notre chance de passer le pont !! Mais, éclairez nous, dites nous votre ligne de conduite comme ça nous pouvons vous suivre …
    Dieu vous garde et vous oriente vers tous ce qui est bien à notre Tunisie !!!
    Dieu garde la Tunisie.. et qu’elle soit toujours le bon exemple !!

    Mouaten_X

    (9 mai 2011 - 10:30)

    Ne soyons pas Naîfs : il y a des dessous qu’aucun Responsable de gouvernement, aussi “démocratique” soit ils ne peut donner. Le Tunisien veut tout et tout de suite : la prospérité, l’équité, la transparence. Il y a des choses qui se construisent pas à pas, et main dans la main. Au moins BEC n’espère rien pour son avenir personnel et ne cherche pas l’enrichissement personnel. Pas comme les hyènes tapies dans l’ombre… Je suis scandalisé qu’aucun autre parti n’ai appelé la population au moins au calme et à la retenue. Ettounsi : nefsi, nefsi, fidèle à lui même… Avant on avait 1 ZABA et sa famille de pourris, demain ils seront une soixantaine et leur familles… Meskina bladna.

    Latif Ben Amara-Munich/Allemagne

    (9 mai 2011 - 22:17)

    REPONSE ET QUESTION A RENARDINE !
    Je souhaite vous poser une question a laquelle vous voudriez bien (j´espère) répondre !
    Votre commentaire daté du 08. courant 23:28 m´est-il directement adréssé ?
    Dans lequel vous parlez du dialecte Tunisien et des oreilles bouchées !!??
    Merci pour votre réponse !
    Latif Ben Amara – Munich/Allemagne

Laisser un commentaire