Deux femmes françaises tuées à Nairobi lors de l’attaque du centre commercial

Deux ressortissantes françaises ont été parmi les 59 personnes tuées dans l’attaque de samedi sur un centre commercial de Nairobi , a annoncé le bureau du président français.

Le président François Hollande “condamne le lâche attentat dans les termes les plus forts et partage la douleur de la famille de nos compatriotes,” dans une déclaration de l’Elysée palais présidentiel .

Les deux victimes françaises sont des femmes, selon le communiqué, qui décrit l’assaut et la prise d’otages par le mouvement islamiste somalien basé al-Shebab comme un “acte ignoble”.

Cinquante-neuf personnes ont été tuées, 175 blessées et un nombre inconnu de personnes prises en otage, selon des responsables kenyans.

Deux Canadiens, dont un diplomate, et un certain nombre d’Américains auraient également été tués, alors secrétaire au Foreign Office, William Hague, a déclaré qu’il ya certainement certains ressortissants britanniques qui figurent parmi les victimes.

Al-Shebab ont revendiqué la responsabilité de l’attaque, qui a commencé le samedi, le décrivant comme punition pour “les crimes commis par les soldats … contre les musulmans”.

 Les troupes kenyanes ont joué un rôle important dans une offensive de l’Union africaine contre Al-Shebab en Somalie voisine.

Responsables de la sécurité kenyanes ont dit qu’ils essayaient de tuer ou de capturer les assaillants restants et mettre fin à l’agression.

La police kenyane sauver une femme et son enfant au centre commercial Westgate à Nairobi.
La police kenyane sauver une femme et son enfant au centre commercial Westgate à Nairobi.

Auteur de l’article : Samy

Laisser un commentaire