L’Iran prend le contrôle de son réacteur nucléaire de Bushehr

Lundi, l’Iran prend finalement le contrôle de son réacteur nucléaire civile de Bushehr sur la côte du Golfe, un projet qui a commencé il y a 35 ans par l’Allemagne, secouée par les revers, et a été fini par la Russie.

Le chef de l’agence atomique de la République islamique Ali Akbar Salehi, a confirmé dimanche que la Russie allait remettre la centrale de 1000 mégawatts lundi.

Il a également affirmé que les travaux devraient commencer prochainement sur une deuxième usine à l’issue de négociations avec Moscou, en disant: “Les négociations se poursuivent et sont bien avancées.”

«Les travaux débuteront prochainement”, a-t-il ajouté, sans préciser quand.

La construction de l’usine de Bushehr a commencé dans les années 1970 avec l’aide de la société allemande Siemens, qui a quitté le projet après la révolution islamique de 1979 sur les préoccupations en matière de prolifération nucléaire.

Des travaux ont été également entravés par la guerre Iran-Irak de 1980-1988, avant que la Russie n’accepte en 1994 de prendre le relais de la construction de l’usine dont l’échéance était initialement d’être achevé en 1999.

Moscou a également accepté de fournir son combustible pendant 10 ans, avec l’accord d’approvisionnement avec Téhéran de retourner le combustible usé, en raison des craintes occidentales sur son programme d’enrichissement d’uranium controversé.

 

Le bâtiment réacteur de la centrale nucléaire de Bouchehr, de construction russe, photographié 26 Octobre 2013.
Le bâtiment réacteur de la centrale nucléaire de Bouchehr, de construction russe, photographié 26 Octobre 2012.

Auteur de l’article : Anas.T

Laisser un commentaire