La France pourrait extrader deux suspects du génocide rwandais

La France peut extrader les suspects du génocide rwandais pour la première fois cette semaine, selon un rapport des médias. Les suspects, Claude Muhayimana et Innocent Musabyimana, comparaîtra devant un juge de la cour d’appel de Paris le mercredi.

Kigali soupçonne les deux hommes d’avoir participé à des massacres de Tutsis dans le nord et le nord-ouest du pays pendant le génocide de 1994.

Les hommes étaient déjà sauvés de l’extradition quand un tribunal a statué qu’aucune loi ont été brisées au moment des infractions alléguées.

Les militant disent que ce raisonnement ne doit pas être appliqué, faisant valoir les crimes commis étaient si graves qu’ils méritaient une attention exceptionnelle.

Selon l’agence AFP, le tribunal français pour la première fois est prêt à fonder sa décision sur les définitions internationales de génocide et crimes de guerre.

La France n’a jamais extradé un suspect de génocide au Rwanda, même si elle a envoyé certaines personnes au tribunal international en Tanzanie.

L’avocat des deux suspects a déclaré que le déplacement de la cour en position était politiquement motivée, visant à apaiser les tensions entre Kigali et Paris.

Claude Muhayimana
Claude Muhayimana

 

Auteur de l’article : Samy

Laisser un commentaire