Le Japon envoie un satellite dans l’espace

Le Japon a envoyé une fusée dans l’espace avec un lancement coordonné de deux ordinateurs portables dans un centre de contrôle tenu par un équipage de seulement huit personnes.

Jusqu’à 1.000 personnes se sont rassemblées sur un site de consultation publique à Tokyo pour voir Epsilon – première nouvelle fusée de la nation en 12 ans – avec succès décollage dans l’espace depuis le Centre spatial Uchinoura à Kagoshima, dans le sud-ouest du Japon.

Décollage avait été initialement prévue pour le 27 Août, mais a été abandonnée avec quelques secondes à faire à la suite d’un problème informatique.

Epsilon – qui porte un télescope pour observer le système solaire – a été lancé à la moitié des coûts de production et le lancement de la précédente M-5 roquette à 3,8 milliards de yens (24 millions €) en raison d’un nouveau système informatique qui peut effectuer ses propres contrôles et peuvent être assemblés rapidement.

Une équipe beaucoup plus petite était impliquée, par rapport aux quelque 150 personnes nécessaires lorsque le Japon a déjà lancé son mainstream H2-A-roquettes.

Le Japon espère que ce sera une méthode moins coûteuse et plus efficace d’envoyer des satellites dans l’espace, ouvrant la voie à un fonctionnement plus concurrentiel dans une industrie internationale croissante.

Il a été salué comme le premier télescope spatial au monde pour l’observation à distance des planètes, y compris Vénus, Mars et Jupiter de son orbite autour de la Terre, par Japan Aerospace Exploration Agency (JAXA).

Le Premier ministre Shinzo Abe a déclaré que le succès d’une fusée véritablement maison était un fruit de l’expertise et de la technologie dans le développement spatial du Japon.

An Epsilon rocket blasts off into space from the launching pad at the Uchinoura Space Center in Kimotsuki town, Kagoshima prefecture

Auteur de l’article : Samy

Laisser un commentaire