Nouveau séisme au Japon sans Tsunami

Un mois après la catastrophe du 11 mars, le Japon est à nouveau touché par un tremblement de terre jeudi 7 avril. Un fort séisme, d’une magnitude de 7,4 a été ressenti aujourd’hui à une quarantaine de kilomètres des côtes nord-est de l’archipel, annonce l’Agence météorologique japonaise. Une première secousse s’est produite à 23H23 locale (14h23 GMT) à une profondeur de 40 km.

Une réplique de 7,1 s’est produite une minute plus tard, à 49 km de profondeur et plus proche des côtes. Une alerte au tsunami avait été lancée plus tôt après un séisme de magnitude 7,4 dans le nord-est du Japon, avant d’être levée par l’agence météorologique japonaise.

Les autorités craignent un tsunami pouvant aller jusqu’à deux mètres de haut. Les personnes habitant le long des côtes de la préfecture de Miyagi doivent évacuer vers des endroits plus élevés, en prévision des vagues.

Nouveau séisme au Japon sans Tsunami
Nouveau séisme au Japon sans Tsunami

D’après la chaîne NHK, la secousse a frappé jusqu’à Tokyo, à 400 km au sud, où les immeubles et les maisons ont tremblé pendant plusieurs dizaines de secondes. La télévision publique nippone a, par ailleurs, indiqué que les deux centrales nucléaires de Fukushima n’avaient pas subi de dégâts.

Le système électrique de la centrale d’Onagawa a été partiellement coupé après ce nouveau séisme, rapporte la chaîne japonaise

NHK. Seuls deux des trois systèmes de refroidissement fonctionneraient toujours.

La centrale de Fukushima évacuée

Le séisme a été ressenti jusqu’à Tokyo, à 400 kilomètres au sud, où les immeubles et les maisons ont tremblé pendant plusieurs dizaines de secondes. La télévision publique NHK précise que les deux centrales nucléaires de Fukushima n’ont pas subi de nouveaux dégâts.

L’opérateur de la centrale, Tokyo Electric Power (Tepco), a impérativement demandé aux ouvriers travaillant sur le site d’évacuer le littoral de crainte de l’arrivée possible de ce nouveau tsunami. “La société confirme que tous les ouvriers ont quitté la centrale sains et saufs”, affirme un porte-parole de Tepco. “Nous n’avons dans l’immédiat aucune information indiquant que quelque chose d’anormal se soit produit à la centrale”, ajoute-t-il.

Cette région avait déjà été frappée le 11 mars dernier par un séisme de magnitude 9, le plus puissant jamais enregistré au Japon, suivi d’un tsunami de plus de dix mètres qui avait tout dévasté sur son passage. La catastrophe avait fait quelque 28 000 morts et disparus.

Auteur de l’article : Emna B.

Responsable marketing et ergonomie, passionnée par l'écriture et les nouvelles technologie de l'information et de la communication, j'ai rejoint le navire Tixup.com au cours de sa deuxième année.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.