Les dirigeants du G20 restent divisés au sommet en Russie

Les dirigeants du G20 restent divisés sur le conflit syrien comme ils entrent dans la dernière journée de leur sommet en Russie.

 l’italien Enrico Letta PM a dit qu’un grand écart ont été ressenti lors d’un dîner de travail à Saint-Pétersbourg jeudi.

Un porte-parole de la présidence russe a déclaré une frappe américaine sur la Syrie “enfoncer un autre clou dans le cercueil du droit international».

A l’ONU, l’ambassadeur américain a accusé la Russie de tenir en otage le Conseil de sécurité des résolutions de blocage.

Samantha Power a déclaré que le Conseil de sécurité n’était plus un «chemin viable” pour la tenue de la Syrie comme responsable de crimes de guerre.

Le gouvernement américain accuse les forces de tuer 1.429 personnes dans une attaque poison de gaz dans la banlieue de Damas, le 21 Août du président Bachar al-Assad.

Le Royaume-Uni affirme que les scientifiques des laboratoires Porton Down de recherche ont trouvé des traces de gaz sarin sur tissu et des échantillons de sol.

Mais M. Assad a accusé les rebelles de l’attaque. La Chine et la Russie, qui ont refusé de consentir à une résolution du Conseil de sécurité contre la Syrie, insistent qu’aucunes actions sans l’ONU seraient illégales.

Les États-Unis et la France sont les seuls pays au sommet du G20 à s’engager à recourir à la force en Syrie.

Émissaire américain à l'ONU, Samantha Power: "La Russie continue de détenir l'otage Conseil"
Émissaire américain à l’ONU, Samantha Power: “La Russie continue de détenir l’otage Conseil”

Auteur de l’article : Samy

Laisser un commentaire