Guerre en Syrie: Deux millions de réfugiés, annonce l’ONU

La violence de la guerre en Syrie ne cesse de s’accentuer et avec elle s’accentue le nombre de réfugiés syriens, selon des estimations de l’ONU, alors que la communauté internationale à sa tête les Etats-Unis chercherait toujours une issue et la décision à prendre à cette crise. 

La communauté internationale peine à trancher sur la décision quant à la crise qui prend de l’ampleur en Syrie surtout après l’attaque à l’arme chimique qui a fait plus de 1300 victimes le 21 août, alors qu’on tarde à voire le bout du tunnel.

Par ailleurs, l’ONU avait annoncé ce mardi que le nombre de réfugiés syriens est désormais plus que deux millions, ce nombre risque encore d’augmenter si l’administration Obama parvienne à convaincre le Congrès de la nécessité d’entreprendre des frappes militaires.

« La plus grande tragédie de ce siècle« 

 

De son coté, Antonio Gutteres, le Haut Commissaire de l’ONU pour les réfugiés, a précisé ce mardi que la Syrie est la plus grande tragédie de ce siècle, une calamité humanitaire indigne avec des souffrances et des déplacements de population sans équivalent dans l’Histoire récente, a-t-il ajouté.

Le chiffre est d’autant plus alarmant que catastrophique avec un nombre de réfugiés passé en un an de 230.000 à deux millions, surtout quand on apprend que plus de la moitié sont des enfants, et « la seule consolation est l’humanité et la fraternité dont font preuve les pays voisins en accueillant tant de réfugiés et en leur sauvant la vie », a-t-il ajouté.

Les Syriens enregistrés comme réfugiés ou en attente de l’être sont répartis de la sorte: 110.000 en Egypte168.000 en Irak515.000 en Jordanie716.000 au Liban et 460.000 en Turquie, d’après le Haut commissariat de l’ONU aux réfugiés (HCR).

Au total, plus de 6 millions de déracinés

Mis à part les réfugiés, on recense environ 4,25 millions de personnes sont déplacées à l’intérieur de la Syrie, soit un total de plus de six millions de personnes déracinées sur 22 millions d’habitants, toujours selon le HCR, cela n’a pas d’équivalent dans le monde.

 

Des réfugiés syriens près d'Erbil, dans le Kurdistan irakien. 26 aout 2013. Reuters/Azad Lashkari
Des réfugiés syriens près d’Erbil, dans le Kurdistan irakien. 26 aout 2013.
Reuters/Azad Lashkari

Auteur de l’article : Anas.T

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.