La Bolivie rappelle ses ambassadeurs d’Espagne, d’Italie et de France

La Bolivie a rappelé vendredi “temporairement” ses ambassadeurs d’Espagne, de France et d’Italie pour protester contre le refus de ces pays de permettre à l’avion du président bolivien Evo Morales d’entrer dans leur espace aérien, a confirmé la ministre bolivienne de la Communication Amanda Davila.

“Le rappel de ces ambassadeurs est une décision prise dans le cadre du sommet du Marché commun du Sud (Mercosur), qui a décidé de rappeler tous ses ambassadeurs de ces pays, pour protester contre ce qui est arrivé au président Morales,” a déclaré à la presse Mme Davila.

La ministre a toutefois précisé que cette manœuvre ne sous-entend pas que la Bolivie veut rompre ses relations diplomatiques avec ces pays européens.

Les Etats membres du Mercosur, soit l’Argentine, le Brésil, le Venezuela et l’Uruguay, se sont réunis après l’incident survenu le 2 juillet, et ont condamné ces pays européens d’avoir violé les lois internationales sur l’immunité présidentielle.

Vendredi, le président Morales a rencontré ses ambassadeurs Jean Pol Guevara en France, Carmen Almendras en Espagne, et Antolin Ayaviri en Italie.

Les trois pays européens ont interdit à l’avion de M. Morales d’entrer dans leur espace aérien en raison de rumeurs voulant que l’appareil transportait l’ex-consultant des renseignements américains Edward Snowden. L’avion a finalement atterri d’urgence à Vienne, en Autriche.

Les trois pays ont présenté des excuses, mais aucun n’a expliqué sa décision de façon officielle, tel que demandé par la Bolivie.

Auteur de l’article : Anas.T

Laisser un commentaire