Le passage de Qouneitra repris par l’armée Syrienne

La bataille faisait toujours rage, jeudi 6 juin, entre l’armée syrienne et les rebelles pour reprendre Qouneitra, seul point de passage entre la Syrie et Israël. Dans l’après-midi, l’armée syrienne a repris le contrôle du passage situé sur le plateau du Golan tombé dans la matinée aux mains des rebelles. Parallèlement, les forces fidèles au président Bachar Al-Assad poursuivaient jeudi leur opération de reconquête au nord de la ville de Qoussair.

Cette évolution du rapport de force sur le terrain et les informations sur l’utilisation de gaz chimiques ces derniers mois ont incité la Russie, principale alliée du régime de Damas, à mettre en garde les pays occidentaux contre toute tentation d’intervention militaire.

Au lendemain de la chute de la ville stratégique de Qoussair après plus de deux semaines de siège, les insurgés ont essayé de reprendre l’initiative en prenant d’assaut le point de passage frontalier géré par l’ONU sur le plateau du Golan, dans la zone démilitarisée entre Israël et la Syrie.

Pour la première fois depuis le début du conflit syrien, les rebelles ont brièvement occupé le poste frontalier, avant d’en être délogés par l’armée régulière après de violents combats, dit-on de sources israéliennes. Ces combats n’ont pas fait de victime dans les rangs des casques bleus, réfugiés dans leurs bunkers. 

Auteur de l’article : Anas.T

Laisser un commentaire