Nouvelair s’explique sur la rupture avec Libyan Airlines et Afriqiyah Airways

La compagnie tunisienne d’aviation Nouvelair a publié un communiqué de presse pour s’expliquer sur la rupture du contrat qu’il la liait aux compagnies Libyan Airlines et Afriqiyah Airways. La compagnie Nouvelair a rapatrié le lundi dernier, 21 février 2011, tous les avions qu’elle avait mis à la disposition des deux compagnies citées ci-dessus. Comme toutes les compagnies d’aviation, Nouvelair Tunisie loue sa flotte à d’autres compagnies, une pratique commune au monde de l’aviation civile pour répondre à des besoins précis.

Airbus A320 - Nouvelair
Airbus A320 - Nouvelair

Le contrat rompu avec les deux compagnies libyennes date de prés de 10 ans de collaboration, un contrat rompu suite à des constatations par les équipages d’embarquement de plusieurs passagers sans avoir du bagages à bord.

Ci-dessous le communiqué de presse publié par Nouvelair:

Outre ses activités de transport public de passagers, Nouvelair Tunisie pratique également la location d’une partie de sa flotte à des compagnies aériennes locales et étrangères, une activité commune au monde de l’aviation civile pour répondre à des besoins précis. Il en est ainsi entre Nouvelair et Lybian Airlines/ Afriqiyah Airways, les compagnies nationales libyennes, empêchées d’acheter de nouveaux avions pendant les longues années d’embargo dont a souffert la Libye. Ainsi, au lendemain de la levée de l’embargo, Nouvelair loue aux compagnies libyennes plusieurs Airbus A320 dans le cadre de la restructuration de l’aviation commerciale libyenne. Cette collaboration commerciale s’est poursuivie jusqu’à ce jour de la manière suivante : formation et mise à niveau des équipages libyens, location permanente (sur la base d’un contrat annuel) de deux airbus A320 et, renforcement ponctuel et régulier de la flotte commerciale libyenne par l’envoi d’autres avions, à la demande.

C’est dans ce contexte que dans la semaine du 14 février 2011, quatre appareils ont été affrétés. Deux des quatre avions ainsi loués par la compagnie nationale Libyenne ont effectué chacun un vol domestique. Suite à ces deux vols, les équipages, étonnés par l’absence de bagages des passagers, ont signalé cette anomalie à la direction de Nouvelair qui a immédiatement pris une première mesure de précaution consistant à interdire l’usage de ses appareils pour les vols non commerciaux. Puis elle a déployé tous ses efforts pour le rapatriement de l’ensemble des avions loués, y compris les deux appareils qu’elle loue de manière permanente, rompant ainsi unilatéralement le contrat longue durée qui la lie depuis maintenant près de 10 ans aux compagnies d’aviation civile libyennes : “Nous sommes prêt à assumer toutes les conséquences relatives à cette rupture unilatérale de contrat”, a déclaré Chokri Zarad, directeur général, de Nouvelair. Le rapatriement a débuté samedi 19 pour les quatre avions supplémentaires précités. Puis, les avions loués à l’année ont également été ramenés. Ils ont enfin atterri sur le sol tunisien lundi 21, respectivement à 15h10 (Monastir) et 18h30 (Djerba), à l’issue d’ardues négociations avec la compagnie d’aviation libyenne. “Nous nous en réjouissons, poursuit Chokri Zarad. La compagnie libyenne était en droit de nous refuser le retour de ces avions. En revanche, je regrette de ne pas avoir eu la possibilité d’embarquer les ressortissants tunisiens que nous souhaitions ramener à nos frais. En effet, nous étions obligés de nous conformer à la stricte réglementation internationale qui interdit la prise en charge de passagers sans personnel navigant commercial.”

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

Laisser un commentaire