Turquie

Violents affrontements entre manifestants et forces de l’ordre en Turquie

Deux jours après les violents affrontements qui ont éclaté a Istanbul en Turquie, la police avait annoncé dans la journée, qu’elle allait se retirer de la place Taksim, investie par des milliers de manifestants venus exprimés leurs colère contre l’aménagement urbain du parc “Gezi qui devrait subir le déracinement de 600 arbres.

La manifestation a vite tourné à la dérive en raison des incidents entre les manifestants et la police.

Par ailleurs, le premier ministre Recep Tayyip Erdogan a reconnu dans un communiqué de  presse que les forces de l’ordre avaient employé la force d’une manière excessive contre les manifestants. Quant au président turc Abdullah Gül, il a exhorté la police à un peu plus de calme et de bon sens.

A noter que  certains quartiers sont plongés dans un quasi-état de siège après le déploiement en masse des forces de l’ordre. Il est à rappeler que l’origine du mouvement est parti vendredi à l’aube avec l’intervention de la police pour en finir avec quelques centaines de militants qui occupaient depuis trois jours le parc Gezi.

Il s’agit des manifestations antigouvernementales les plus violentes depuis plusieurs années contre un régime islamo-conservateur au pouvoir depuis 2002, et selon les témoignages requis sur place, Cela n’a plus rien à voir avec le parc Gezi, mais il s’agit d’un ras le bol de la pression exercée par le régime en place.

La contestation s’est vite propagée vendredi soir à d’autres villes du pays, notamment à Izmir, Antalya ou la capitale Ankara, où des incidents ont opposé la police à des manifestants qui voulaient marcher sur le parlement.

Violents affrontements entre manifestants et forces de l'ordre en Turquie
Violents affrontements entre manifestants et forces de l’ordre en Turquie

Auteur de l’article : Anas.T

Laisser un commentaire