Rached Ghannouchi est arrivé en Tunisie, un accueil multicolore

Rached GhannouchiLe chef du parti islamique, Rached Ghannouchi, est arrivé le dimanche 30 janvier 2011 à Tunis, après un exil de 20 ans à Londres. Rached Ghannouchi a été accueilli par les militants de son mouvement, interdit par le régime du président déchu Zine El Abidine Ben Ali, au début des années 90.

Le dirigeant islamique, Rached Ghannouchi, a déclaré à l’AFP après son arrivée qu’il ne se présentera pas à la présidentielle et aucun membre de son mouvement, Ennahda, ne le sera. Quant à sa participation aux élections législatives, Mr Ghannouchi est resté vague, déclarant que la priorité de son mouvement est de reconstruire le parti Ennahda, “après 20 ans d’absence, mon parti n’est pas prêt à jouer un rôle sur la scène politique, la priorité est de reconstruire Ennahda”, a-t-il expliqué. Toutefois, il n’a pas exclu une éventuelle participation au gouvernement de transition, restructuré le 27 janvier, commentant que “si nous sentons que le gouvernement satisfait les attentes de ceux qui ont pris part à cette révolution, alors pourquoi pas?”.

Rached Ghannouchi a été accueilli par des milliers de personnes, certaines criant son nom et sympathisant avec le mouvement Ennahda, d’autres étaient contre son retour et levaient des pancartes sur lesquelles sont écrits des slogans refusant le retour du dirigeant islamique. Bref, on en voyait de toutes les couleurs, des partisans acclamant le chef avec des chants, des opposants au mouvement Ennahda qui sont allés même à apporter des bières pour symboliser le refus total d’un mouvement islamique…

Accueil Rached Ghannouchi
Un opposant accueille Rached Ghannouchi avec une bière à la main

Âgé de 69 ans, Mr Rached Ghannouchi était resté spectateur, ainsi que son mouvement qui n’a pas participé réellement à la révolution tunisienne. Prudence était le mot d’ordre, le parti islamique n’est pas bien perçu par les tunisiens, les membres du parti Ennahda ont gardé un profil bas pour ne pas effaroucher le peuple tunisien qui vient de recouvrer sa liberté après des dizaines d’années de joug totalitaire. Dans cette perspective, Mr Ghannouchi avait pourtant tenu des propos rassurants, déclarant que la loi islamique n’a pas sa place en Tunisie et la peur d’un tel mouvement politique est uniquement basée sur l’ignorance qu’il impute à la politique de diabolisation de son parti par Ben Ali.

C’est ainsi que Rached Ghannouchi s’est adressé pour la première fois au gouvernement de transition depuis le sol tunisien pour demander la législation de son mouvement Ennahda, une réponse devrait être faite dans les jours à venir.

Rappelons que Rached Ghannouchi a fondé le mouvement Ennahda en 1981 avec des intellectuels influencés par les Frères musulmans égyptiens. Aujourd’hui, Ennahda représente un islam modéré proche de l’AKP Turc, selon le dirigeant Rached Ghannouchi. Il avait quitté la Tunisie vers l’Algérie avant de s’envoler vers Londres. Rached Ghannouchi avait été condamné en 1991 par contumace à la prison à perpétuité, tout comme la plupart des dirigeants du mouvement, suite à un complot contre le président, selon les autorités, une accusation réfutée par les membres du mouvement.

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

4 commentaires sur “Rached Ghannouchi est arrivé en Tunisie, un accueil multicolore

    Marika

    (31 janvier 2011 - 19:29)

    Certes l’Islam est la religion du monde musulman. Il est certes la référence culturelle de tout un monde fort d’1 milliard de personnes hommes et femmes.
    Certes la démocratie occidentale s’est construite sur ses bases culturelles chrétiennes mais a su combattre ce que les religions chrétiennes enlevaient en liberté à l’homme comme à la femme. La démocratie a essayé de donner à la femme une position égale à l’homme vis à vis de la loi, du travail…etc. Ceci n’est pourtant pas toujours acquis pour elle!Tant les mentalités sont difficiles à évoluer!
    Le démocratie que l’on voudrait voir sortir de toutes ces révoltes populaires légitimes dans les pays musulmans d’aujourd’hui devrait concilier passé culturelle islamique et libertés légitimes contemporaines pour l’homme comme pour la femme! Sans quoi, si c’est pour faire de l’Afghanistan, de l’Iran des modèles, alors, il valait encore mieux vivre sous les dictateurs voleurs des richesses nationales!
    L’égalité des sexes qui avait été prônée dans la charte nationale de Boumédienne a purement et simplement disparu du paysage constitutionnel algérien (pourtant démocratique et populaire).

    Les lois qui protègent la femme tunisienne mises dans la constitution par le visionnaire Bourguiba seront elles immuables? Oui cela en tant que femme me semble compromis par des chefs de parti islamique de retour.
    Oui en tant que femme je crains!
    Et en tant que femme, je mets les femmes (nous sommes bien une moitié d’électrice)en garde pour qu’elles ne se laissent pas leurrer par le discours mielleux de ces islamistes qui leur promettent monts et merveilles mais qui n’ont de cesse de chercher à les dominer, à les remettre en cuisine, comme si aujourd’hui avec les progrès techniques la cuisine pouvait suffire pour occuper tout le temps des femmes!!!!!
    Oui la femme a été et est encore sous évaluée, mal traitée, mal rémunérée ou pas rémunérée du tout. Cette femme dont aucune société ne peut se passer qui donne son temps à sa famille sans réserve et sans compter et elle devrait ne pas être protégée par une loi constitutionnel qui lui garantit sa liberté et son droit à gérer sa vie comme elle l’entend!
    Mesdames! soyez vigilantes, parlez vous aussi! Ne laissez pas les hommes uniquement parler à votre place!

    christina

    (5 février 2011 - 1:28)

    Chere Marika,
    je vais te mettre a l’avant de d’autres problemes occasionnés par la libération de la femme et ses fameux droits a l’égalité des hommes sur lesquels tu insistes tant, de sa fuite devant ses responsabilités traditonnellement familiales, ses enfants et son époux ! Les femmes ont des droits bien sûr celui de tout révolutionner! Si elles ont des droits, elles ont aussi le devoir d’être dans son foyer lorsque ses enfants arrivent de l’école, et non pas leur donner une clef au cou pour entrer a la maison alors que la femme est encore au travail !Seuls et parfois dans des activités dangereuses qu’une personne adulte devrait surveiller, vous les mettez en danger! Le tout petit qui a grand besoin de sa mere, est placé en garderie pour que Madame puisse travailler. Quand les femmes reviennent a la maison, elles sont fatiguées bien sûr, et la qualité de leurs soins diminuent devant les enfants qui réclament une mere. Quand a l’époux qui revient au foyer, il retrouve sa femme a bout de nerf, des enfants turbulents et un repas fait a la sauvette ! ( surgelés ou réchauffés au micro-onde ) le soir venue, devant des manifestations de tendresse, la femme épuisée, se refuse a lui, trop fatiguée la tite -dame ! Ainsi, s’installe la frustration peu a peu, la rancune au nom de quoi ? De ses droits et libertés et au bout, un joli divorce! C’est un peu normal que l’homme demande a sa femme de rester a la maison. Elle peut tout de même s’instruire a travers les journaux et les médias, suivre les actualités en sécurité et en paix! La démocratie te propose de participer a la vie économique et sociale et comme femme tu vas aller t’abrutir au travail avec les mêmes maux que les hommes ? Tu vas te mettre au service de la démocratie et du travail pendant que ta famille va au diable ? La démocratie est une arme a deux tranchants…

    Marika

    (13 mai 2012 - 10:05)

    Ma chère Christina,

    Je ne viens de voir cette réponse qu’aujourd’hui mai 2012:

    Le tableau de la femme moderne que tu dépeins est noir à souhait et fait totalement abstraction de ce qui peut être positif dans cette vie où la femme peut (n’est pas obligée) être aussi active dans la société. Par ex. lis mon histoire:
    Une jeune fille vient de se marier elle est diplômée en médecine (cela peut être toute autre formation) le mariage fut beau. La jeune fille était belle et ses yeux brillaient d’intelligence. Les deux jeunes époux s’installèrent dans un appartement qu’ils avaient auparavant choisis ensemble et décorés ensemble. La jeune madame qui avait un emploi à plein temps décida de le garder jusqu’au premier enfant. Un ménage de 2 personnes avec toutes les machines actuels (Lave Linge, Lave Vaisselle, Robot, aspirateur etc…) et si j’ai de la chance mon mari m’aidera un peu et puis je mettrai mon salaire de côté pour ma future famille, s’est elle dit. Effectivement c’est ce qui se passa. Son époux Ahmad est charmant. Souvent il l’emmène à son travail, souvent il vient la chercher c’est selon ses disponibilités et les horaires de Madame. Souvent il fait un peu de ménage, pas autant qu’elle l’aurait voulu mais on sait bien que les hommes pour le ménages c’est pas ça. Par contre il adore cuisiner, c’est une chance. Il fait des grillades sur leur terrasse. Il adore inviter des amis et il est fier d’avoir un épouse intelligente qui a de la conversation…..et qui sait recevoir, car j’ai oublié de le dire Madame est de bonne famille, Monsieur aussi. Mais ce n’est pas une condition sine qua non. Dans le monde musulman chaque famille est digne d’éloge tant la façon de recevoir est merveilleuse!
    De temps en temps Ahmad emmène son épouse au cinéma, en petit voyage de week end. Il profite de lui montrer le pays….car sa mère lui a dit. Quand arrivent les enfants on est bloqué pour beaucoup de choses. Ce n’est pas une mince affaire l’éducation des enfants et la responsabilité est immense et le couple doit être bien soudé. Il faut faire tout pour que la famille réussisse. Pour une famille réussie le couple est le ciment de cette institution!
    Arrive après un certain laps de temps (ce temps a pu être déterminé par Ahmed et son épouse dans notre cas). Un premier enfant est la joie dans cet appartement. Après la joie de cette nouveauté vient la réalité. Un peu fini les sorties et autres, j’en passe! Madame demande une réduction de son travail après avoir reçu son congé maternité légale. Elle ne va travailler qu’à 70% et si elle n’a pas la chance d’avoir une mère, une belle-mère ou quiconque de l’entourage familiale pour l’aider elle emploiera une nounou responsable, sincère et honnête. Elle surveillera cela de près. La vie a maintenant totalement changé dans l’appartement. Il y a les cris de l’enfant qui donnent aux parents une joie immense, il y a les grands parents, les oncles, les tantes,…etc qui se greffent aussi autour de cet enfant qui commence à grandir. Car cet enfant est un autre, il a ses propres parents, sa propre famille. Le frère de Madame est devenu son oncle, la mère de Monsieur est devenue sa grand-mère….etc. Le choix de cette vie est une vie de famille. Lorsque Ahmad et sa fiancée se sont engagés dans le mariage ils se sont engagés dans cette vie là et elle est irréversible.

    Petit à petit, une vie de responsabilité s’installe. D’autres enfants arrivent. Ahmad a de plus en plus de responsabilités financiaires. Il doit faire face aux besoins de sa petite famille. Certes ils ne feront pas lus d’enfants qu’ils ne pourront en élever. De nos jours on réfléchit ainsi. On préfère qualité à quantité. Ahmad et son épouse ont besoin quelque fois de se retrouver les deux tous seuls comme au temps de leur première années de mariage. Les enfants sont gardés par leurs mères et ils font une petite soirée sortie ensemble ou bien un tout petit week end. ça fait du bien de se changer les idées, ils rentrent plus frais et disponibles pour leurs enfants et leurs obligations professionnelles.
    Madame maintenant après toutes ses années professionnelles a le droit d’ouvrir son propre cabinet. Elle a encore des économies, Ahmad l’aide aussi et il y a justement un local dans la cité où elle habite qui se libère. Un emprunt bancaire sera le bienvenu aussi.C’est le moment de prendre un virage dans sa vie professionnelle. Les enfants sont à l’école maintenant et elle a ce temps là à disposition.

    La suite est simple: Madame partage sa vie entre sa famille, son ménage (pour lequel elle est aidée par une employée qui est une perle en qui elle a toute confiance que les enfants adorent)et son travail qui lui donne aussi une entière satisfaction car elle se sent utile dans cette société qui a tant besoin d’être encadrée. Elle n’est pas qu’une boniche à la maison, se dit elle, mais elle sait que beaucoup de femmes sont interdites de travailler, que leurs époux n’ont aucune compréhension……elle ne sont pas libres de leurs mouvements et elles n’ont pas la chance d’avoir un Ahmad comme elle. Elle en remercie Dieu d’ailleurs très souvent car tout vient de Lui.
    Pour tout le reste de la vie d’Ahmad et de son épouse c’est la vie qui prend les droits sur tout un chacun.
    Voilà Christina, mon histoire n’est elle pas belle?
    Faites en sorte Mesdames que votre vie soit aussi belle que celle-là.
    Certes une épouse qui n’a pas besoin ou envie de travailler (si l’époux est assez aisé) elle peut s’instruire comme dit Christina avec les médias si elle a eu l’instruction nécessaire avant, s’entend! Elle peut quand elle se sent seule à la maison , les enfants sont à l’école, inviter toutes ses copines à prendre le café et tchacher de tout de rien ou de choses intéressantes c’est selon le niveau intellectuel de toute une chacune.

    Une épouse peut aussi avoir des hobbys. Faire du sport, suivre des cours, visiter des musées, des expositions temporaires, faire du bénévolat……etc….. Tout est choix. Mais important faut en avoir la possibilité!!!! Quand on a fini, la cuisine, le ménage avec tous ces appareils modernes et performants, faut pas rester oisif!! A méditer!

    Marika

    (13 mai 2012 - 10:22)

    La suite dans notre cas d’Ahmad et de son épouse:

    Ils eurent plusieurs enfants qui ont tous bien tournés fait des études grâce à leur aide immense non seulement financiaire mais aussi personnelle car ayant eux mêmes eu une formation universitaire ils étaient aussi bien Madame que Monsieur, (surtout Madame avait plus de temps) tout à fait en mesure de comntrôler les devoirs scolaires des enfants.
    Ahmad et Madame, en outre, etaient un exemple pour leurs enfants. Ils se respectaient l’un l’autre. Il se sont fait respecter par leurs enfants. Et ils respectaient leurs enfants. En effet à la maison les enfants étaient libres de leur mouvement, d’exprimer leurs idées……dans le cadre du respect et de l’opinion personnelle. Car disait Ahmad, leur père, c’est dehors qu’on ne peut pas faire ce que l’on veut mais chez soi dans sa maison cela doit être une zone de liberté, un paradis! (Référence: Emile ou de l’Education, Rousseau)
    Puis vint les fiancailles, les mariages magnifiques, et rebelote la vie se répète pour leurs enfants comme pour eux. Attentifs à cette descendance Ahmad et son épouse qui étaient maintenant à la retraite bien méritée observaient et aidaient toute cette descendance qu’ils avaient crées. Un jour ils disparaîtraient. leur mission aura été remplie sur cette terre. Ils n’avaient, certes, pas été parfaits, ils auraient pu faire mieux, ils avaient fait des erreurs, des péchés peut être? Mais en conclusion ils s’étaient donnés toute la peine du monde pour remplir leur mission qu’est la vie bien vécue en toute honnêteté. Et ça c’est tellement respectable et digne de louanges. Ils espéraient que leur descendance leur reconnaîtrait cela. C’est qui se passa après leur disparition!!!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.