Mohamed Morsi

Mohamed Morsi annule le décret sur ses pouvoirs étendus

Mohamed Morsi
Mohamed Morsi

Le président égyptien Mohamed Morsi a demandé à ce que le décret qui lui octroie des pouvoirs accrus soit modifié, a annoncé samedi le Premier ministre Hicham Qandil. Ce texte est la cible d’un intense mouvement de protestation depuis plus de deux semaines.

M. Morsi a chargé six personnalités, qui ont participé à une réunion avec lui samedi, “de modifier la déclaration constitutionnelle” controversée, a déclaré M. Qandil sur la chaîne privée al-Mehwer. Il a aussi demandé qu’une solution juridique qui permette de reporter le référendum prévu sur la Constitution le 15 décembre soit trouvée.

Plus tôt dans la journée, l’armée égyptienne a sommé le pouvoir du président islamiste Mohamed Morsi et l’opposition de dialoguer pour résoudre la crise qui secoue le pays. Elle met en garde contre un “désastre” en cas d’échec.

Les formations islamistes qui soutiennent M. Morsi ont de leur côté durci le ton, refusant tout report du référendum constitutionnel du 15 décembre, exigé par l’opposition et évoqué par le pouvoir lui-même.

“Respect des règles démocratiques”

La radio et la télévision publiques ont interrompu leurs programmes pour diffuser le communiqué de l’armée. Il s’agit de sa première prise de position politique depuis le début de la crise, déclenchée le 22 novembre par un décret dans lequel M. Morsi s’est octroyé des prérogatives s’apparentant à des pleins pouvoirs.

Ces derniers jours, les militaires ont assuré la protection du palais présidentiel visé par des manifestations, tout en faisant savoir qu’ils n’emploieraient pas la violence contre la foule.

L’armée joue traditionnellement un rôle important en Egypte, même si M. Morsi, premier président civil du pays, l’avait rendue moins présente en août, mettant notamment à la retraite son chef, le maréchal Hussein Tantaoui.

Mohamed Morsi
Mohamed Morsi

Auteur de l’article : La Rédaction

Laisser un commentaire