Couvre-feu en Tunisie - Etat d'urgence prolongé

Détérioration des conditions de sécurité en Tunisie

La présidence tunisienne a indiqué prolonger de trois mois l’état d’urgence jusqu’à fin janvier 2013, contre un mois habituellement. Cette décision semblant signifier une détérioration des conditions de sécurité en Tunisie.

Moncef Marzouki
Moncef Marzouki

Le président provisoire de la république Moncef Marzouki a décidé mercredi de prolonger de trois mois l’état d’urgence à compter du 1er novembre 2012, indique un communiqué de la Présidence.

Cette décision a été prise sur proposition de cadres sécuritaires et militaires et après concertation avec le chef du gouvernement provisoire Hamadi Jebali et le président de l’Assemblée nationale Constituante Mustapha Ben Jaafar, selon la même source.

L’état d’urgence, qui accorde des pouvoirs d’intervention accrus aux forces de l’ordre et à l’armée, est en vigueur en Tunisie en janvier 2011 et la fuite du président Zine El Abidine Ben Ali à l’issue d’une révolution.

Depuis juillet, il n’était prolongé que par tranche de 30 jours, et les autorités assuraient que cela témoignait d’une amélioration des conditions de sécurité.

Mais depuis plusieurs semaines, les incidents violents, parfois sanglants, se sont multipliés en Tunisie. Les plus graves ont impliqué des groupuscules islamistes radicaux.

Couvre-feu en Tunisie - Etat d'urgence prolongé
L’état d’urgence prolongé de trois mois

Auteur de l’article : La Rédaction

Laisser un commentaire