Composition du nouveau gouvernement, Gouvernement de l’Union Nationale
LIENS SPONSORISES

Mr le premier Ministre, Mohamed Ghannouchi, nous a communiqué aujourd’hui lors d’une conférence de presse la composition du nouveau

Mohamed Ghannouchi

Mohamed Ghannouchi

gouvernement de transition, appelé Gouvernement de l’Union Nationale. la composition a été annoncée comme suit:

Les ministres du gouvernement tunisien:

  • Premier ministre : Mohamed Ghannouchi
  • Ministre de l’Intérieur : Ahmed Friaa
  • Ministre de la Justice : Lazhar Karoui Chebbi
  • Ministre de la Défense : Ridha Grira
  • Ministre des affaires étrangères : Kamel Morjane
  • Ministre des Affaires Religieuses : Karwi Mizouri
  • Ministre du Développement local et régional : Ahmed Néjib Chebbi
  • Ministre de l’Enseignement Supérieur : Ahmed Brahim
  • Ministre de Commerce et du Tourisme: Mohamed Jgham
  • Ministre de la Santé : Mustapha Ben Jaafar
  • Ministre de l’Education : Tayeb Baccouch
  • Ministre des Affaires sociales : Moncer Ruissi
  • Ministre de l’Agriculture : Habib Mbarek
  • Ministre de planification et de la coopération internationale : Mouhamed Nouri Jouini
  • Ministre du développement administratif : Zouheir Mdhafer
  • Ministre des Finances : Ridha Chalghoum
  • Ministre de la culture : Moufida Tletli
  • Ministre de la Femme : Lilia Abidi
  • Ministre des Transports : Slah Eddine Malouch
  • Ministre de la Jeunesse et des sports : Mouhamed Aloulou
  • Ministre de l’industrie et des technologies : Afif Chalbi

Notons qu’une première s’est révélée lors de la nomination des secrétaires d’État, notre confrère, le blogueur Slim Aloulou, connu pour son acharnement pour la lutte pour les libertés d’expression, notamment la liberté sur Internet, ce dernier a été nommé secrétaire d’État chargé de la Jeunesse.

Les secrétaires d’État:

  • Secrétaire d’État : Abdelhakim Bouraoui
  • Secrétaire d’État auprès du Premier Ministre : Abdejlil Bedoui
  • Secrétaire d’État auprès du ministre des affaires étrangères : Ahmed Ounis
  • Secrétaire d’État auprès du ministre des affaires étrangères : Radhouane Nouisser
  • Secrétaire d’État auprès du ministre du développement local et régional : Nejib Kramti
  • Secrétaire d’État auprès du ministre de l’enseignement supérieur : Faouzia Charfi
  • Secrétaire d’État auprès du ministre de l’enseignement supérieur chargé de la recherche scientifique : Refaat Chaabouni
  • Secrétaire d’État auprès du ministre de la santé : Lamine Mouelhi
  • Secrétaire d’État auprès du ministre de la planification et de la coopération internationale : Abdelhakim Triki
  • Secrétaire d’État auprès du ministre de l’industrie et du tourisme chargé de l’énergie : Abdelaziz Rassaâ
  • Secrétaire d’État auprès du ministre de l’industrie et du tourisme chargé des TIC : Sami Zaoui
  • Secrétaire d’État auprès du ministre des finances chargé de la fiscalité : Moncef Bouden
  • Secrétaire d’État auprès du ministre des finances chargé des domaines de l’état : Ahmed Adhoum
  • Secrétaire d’État auprès du ministre du commerce et du tourisme chargé du tourisme : Slim Cheker
  • Secrétaire d’État auprès du ministre des Transports : Anouar Ben Gaddour
  • Secrétaire d’État auprès du ministre de l’agriculture : Salem Hamdi
  • Secrétaire d’État chargé de la Jeunesse : Slim Amamou

Donnez votre avis et réagissez:

[poll id="10"]

LIENS SPONSORISES

Comments

  1. christina says:

    J’aurais aimé voir, parmi toutes ces personnes le nombre de dignitaires qui appartenaient au Régime de Ben Ali et reconduit au nouveau parti nationale transitoire.
    Avant qu’on les garde en place dans leurs anciennes fonctions, il faudrait peut-être vérifier quels sont leurs avoirs personnels, compte de banque et propriétés personnelles, bref, leurs actifs immédiats par une enquête ou commission nommée.

    Les informations pourraient être divulgées a la population par les médias afin que les tunisiens jugent en toute connaissance !

    Il n’en reste pas moins que certains dignitaires ont soutenu le régime dictatorial de Ben Ali et n’ont rien dénoncé de l’exploitation abusive de leur peuple.

    A mon avis, ils ont un certain intérêt a rester en place parce qu’une enquête sur leurs possessions réserveraient sans doute bien des surprises !!

    Actualités les plus partagées

Tixup.com est, depuis 2007, une référence du web en Tunisie et dans certains pays francophones. Fort de son succès dans le milieu estudiantin, Tixup.com s'est orienté vers une population jeune d'étudiants et chefs d'entreprises avec l'actualité en Tunisie et de part du monde (France, Belgique, Canada, Maroc, Algérie).
Proposant une panoplie de services et ressources, le portail, tunisien à la base, s'est converti en premier lieu pour toucher le grand maghreb et par la suite, il s'est internationalisé avec des visiteurs et des membres de la France, la Belgique, le Canada et d'autres pays.
Finalement, Tixup.com a su s'imposer pour devenir une référence sur le web et est continuellment en évolution pour proposer de nouveaux services et ressources (vidéos, photos, guide de voyage, petites annonces, etc.)