Bébé Doc, retour d’un dictateur après 25 ans d’exil

Jean-Claude DuvalierL’ancien président Jean-Claude Duvalier est de retour en Haïti après 25 ans d’exil. Le dictateur avait régné de 1971 à 1986 avant d’être chassé par une révolte populaire. Une révolte semblable en quelque sorte à celle que nous, tunisiens, avons mené pour pourchasser Ben Ali.

Surnommé Bébé Doc, puisqu’il succédait à son père François Duvalier (dit Papa Doc), il est maintenant âgé de 59 ans et vivait en France depuis 25 ans. Ce dernier a décidé finalement de rentrer au Bled, rentrer à Haïti, intégrer de nouveau un peuple qu’il a terrifié. Retour sur les événements depuis 1957 et les grands lignes du cauchemar que le peuple haïtien a vécu;

1957 François Duvalier père, alias Papa Doc, prend le pouvoir en Haïti.

1958 Coup d’état du peuple contre le président François Duvalier. Interdiction  des partis  d’opposition. Il gouverne par décret.

Réaction : François Duvalier crée une milice spéciales : les des tontons macoutes, milice paramilitaire privée assurant sa  garde rapprochée (viols, tortures, meurtres, arrestations arbitraires, massacres,  muselage de la population contre l’opposition par la milice.

1964 Il  devient dictateur et Président à vie.

1970 François Duvalier malade, modifie  la Constitution d’Haïti en faveur de la  succession de son fils : Jean-Claude Duvalier.

1971

  • Mort de François Duvalier après 13 ans de pouvoir absolu.
  • Prise du pouvoir de Jean-Claude Duvalier, alias Bébé Doc au lendemain de la mort de son père .Il a 19 ans.
  • Reprise des relations avec les USA et la  République Dominicaine.
  • Reprise de l’aide internationale. Jean-Claude Duvalier  bâillonne la presse !

1986

  • Corruptions et difficultés économiques provoquent une insurrection populaire.
  • Jean –Claude Duvalier instaure la loi martiale et multiplie les arrestations et les violences.
  • Des arrestations arbitraires et des assassinats perpétrés par la milice des tontons macoutes sèment la peur !
  • Pillage des résidences de hauts dignitaires du régime et des casernes des tontons macoutes par le peuple.

Le 3 février 1986 : grève générale dans le pays.

Jean-Claude Duvalier  quitte rapidement le pouvoir et s’exile en France sans  avoir  reçu officiellement  l’asile politique.

Il s’exile avec une fortune évaluée à 900 militions de dollars des caisses de l’État haïtien. Malgré la demande,  il n’a jamais été  livré à la justice de son pays.

Détournement à son profit de 80% de l’aide économique versées à Haïti. On l’accuse de crime contre l’humanité !

Il a été une aide précieuse pour ses amis occidentaux dans  la lutte contre le communisme.

Jean-Claude Duvalier a profité d’une retraite dorée dans de vastes demeures de la Côte d’Azur.

2002 La Suisse gèle des fonds volés par la famille du dictateur. Bébé Doc a épuisé tous les recours pour les récupérer. La Suisse verse les 5 millions d’euros confisqués aux organismes humanitaires haïtiens.

2004 Jean-Claude  annonce son intention de rentrer en Haïti et de s’y présenter à l’élection présidentielle. Annonce restée sans suite.

2010

  • Le 28 novembre des élections démocratiquement  sont contestées en Haïti pour cause de corruption.
  • Les autorités haïtiennes repoussent la date d’un deuxième tour sans fixer de nouvelle date.

2011

  • 16 janvier : à bord d’un avion d’Air France, après 25 ans d’exil, il  atterrit à Port-au-Prince (Haïti).
  • Déclaration aux journalistes, il revient « pour aider le peuple haïtien » (l’Agence France Presse)
  • Une partie d’un peuple l’acclame !  C’est à rien y comprendre !
Jean-Claude Duvalier
Jean-Claude Duvalier - © Photo AFP

Auteur de l’article : Christina B

se passionne pour l'écriture et la photographie, la femme mystérieuse du site Tixup.com, spécialiste de la santé et de l'éthique.

3 commentaires sur “Bébé Doc, retour d’un dictateur après 25 ans d’exil

    christina

    (18 janvier 2011 - 2:04)

    Il a été accusé de génocide ! Il a appauvrit le pays tout entier en volant le tiroir caisse ! il a violenté et tuer environ 30,000 personnes par l’intermédiaire des tonton macoutes et ensuite il s’est enfui sans être jugé, et voila qu’il revient sans crier gare, tâter le terrain et le poul de la population en espérant se faire élire aux prochaines élections présidentielles ? quel culot…

    goutdemiel

    (14 avril 2011 - 11:31)

    Christina, mon amie, tu sais bien que les dictateurs ont la peau dure…
    Ils profitent quand ils sont au pouvoir pour tisser de solides relations avec le monde occulte de la pègre et des bas-fonds ! Quant au peuple, Ah, ce peuple !
    On peut facilement l’apprivoiser et le domestiquer à volonté d’autant plus que bébé doc a l’aval et la bénédiction de la France…suivez mon petit doigt !
    On ne prête qu’aux riches…

    christina_

    (19 avril 2011 - 5:10)

    vous avez parfaitment raison goutdemiel. Si on regare les derniers développements, il suffit qu’un chanteur populaire se trémousse sous les projecteurs et par surcroît s’il est de la famille, qu’on vote pour lui, sans trop se demander s’il possede d’autres compétences!Il suffit d’être sympa comme critere, on changera le monde et on vous donnera le paradis sur terre et tout ira dans ses poches. Ils en font une habitude,on dirait! C’est une démocratie appliquée sans jugement, mais bon, c’est aussi ça de la démocratie semble-il! merci de votre intervention goutdemiel 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.