Allocution du président Zine El Abidine Ben Ali

Zine El Abidine Ben AliLe président de la république Zine El Abidine Ben Ali a tenu il y a quelques minutes, ce jeudi 13 janvier 2011 à 20h00, une allocution après les événements qu’a connu toute la Tunisie depuis le mi-décembre.

Le président Ben Ali s’est adressé aujourd’hui à tous les tunisiens, il s’est exprimé avec notre propre dialecte, un discours qu’on aurait voulu entendre depuis la première intervention.

Il a déclaré que certaines personnes lui ont passé des informations erronées sur ce qui se passe et ce qui s’est passé, ajoutant que ces personnes seront punis devant la loi. Il a, en outre, insisté sur le fait que les médias doivent être libérés, toute personne peut s’exprimer librement, le droit d’exercer des activités politiques avec la présence réelle de plusieurs partis politiques qui peuvent présenter des programmes de changements pour les prochaines élections en 2014.

Dans le contexte de la liberté d’expression et de manifestation, le président Ben Ali a déclaré qu’il n’y aura plus de censure sur internet, licenciement du fameux “3ammar 404” selon certaines personnes, les manifestations pacifiques sont autorisées une fois déclarées pour mieux les structurer et les organiser. Des promesses personnelles que nous souhaitons voir naitre le plus rapidement possible.

En plus des décisions présidentielles annoncées ce soir s’intégrant dans le contexte de la liberté d’expression, la liberté de manifester, la liberté des partis politiques, les prix des produits alimentaires devraient être revus à la baisse selon l’allocution du président Zine El Abidine Ben Ali.

Points à retenir des trois allocutions du président Ben Ali:

  • Le président ne se présentera pas aux élections de 2014
  • Création de 300 000 emplois durant 2011 et 2012
  • Baisse des prix des produits alimentaires (on imagine, lait, sucre, pain, etc.)
  • Création de cellule spéciale indépendante pour enquêter sur les événements et les dépassements des dernières semaines
  • Création de cellule spéciale indépendante pour enquêter sur la corruption et l’injustice
  • Liberté de manifester
  • Liberté et droit des partis politiques d’exercer
  • Lever de la censure sur les sites Internet
  • Liberté d’expression des différents médias
  • Arrêt immédiat des tirs de balles dans les différentes régions de la Tunisie

Jusqu’à cet instant, les sites censurés en Tunisie, à l’exemple de youtube.com, dailymotion.com, etc.., le sont encore, nous attendons encore l’exécution de cet ordre.

Arrêtons la violence et le vandalisme
Arrêtons la violence, le vandalisme et les tirs

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

2 commentaires sur “Allocution du président Zine El Abidine Ben Ali

    sisé

    (13 janvier 2011 - 23:09)

    les emeutes doivent continuer pour ecraser le pouvoir et instorer enfin la democratie

    christina

    (14 janvier 2011 - 8:07)

    tout a coup 300 milles emplois maintenant en 2011 et ensuite 2012, un véritable chantier ! 2 enquêtes, le mot liberté qui revient 3 fois, lever la censure d’internet pour que les petits puissent s’amuser. Abaisser le prix des denrées alimentaires, comme a la Rome antique(du pain et des jeux) pourvu que le peuple soit content et qu’il se calme!

    Le président vient tout juste de réaliser le manque de travail pour sa jeunesse ? il vient de constater qu’il y a de la corruption et des injustices, que de censurer les médias et l’internet était une erreur totalitaire ? depuis quand gouverne -t-il la Tunisie? Il vient de se réveiller 5 minutes avant les émeutes? n’a-il jamais entendu la grogne de son peuple ou l’état de son économie qui n’arrive plus a absorber les jeunes instruits ? Un simple fait sociologique aurait pu vous dire d’avance ce qui allait se passer, inutile de feindre la surprise ou l’étonnement pour bien se convaincre qu’on a rien vu venir; on veut créer une cellule spéciale pour comprendre les événements et les dépassements des derniers jours, encore une fois pour se donner bonne conscience et faire semblant qu’on a peut-être relâchée le gouvernail sans avoir a l’admettre ?

    la stratégie de l’urgence sera toujours les belles promesses, quand aux enquêtes, elle s’éternisent et finissent habituellement aux oubliettes. Le pouvoir évite ainsi la destitution honteuse !

Laisser un commentaire