Sami Fehri

Entre Sami Fehri et Lotfi Zitoun, une histoire d’amour

Sami Fehri
Sami Fehri

Entre Lotfi Zitoun et Sami Fehri, c’est le grand amour ces derniers temps! Le ministre-conseiller, Lotfi Zitoun, s’est pris hier, samedi 25 août 2012, à Sami Fehri à chaque occasion qu’elle s’offre à lui, sur les ondes des radios ou sur Internet, notamment sur sa page Facebook où l’on peut croiser plusieurs enregistrements vidéo datant d’avant le 14 janvier 2011 où le réalisateur du feuilleton Maktoub animait la soirée d’avant la fuite de Ben Ali.

Sur les ondes de la radio Express Fm, M. Zitoun dépasse les simples accusations en qualifiant Sami Fehri de criminel et voleur tout en démentant avoir mis la pression sur la chaîne Ettounsiya Tv pour arrêter la diffusion des guignols. Par ailleurs, il a lancé aux animateurs de la radio qu’ils n’auraient pas inviter M. Fehri à s’expliquer sur la radio tout en leur demandant qu’ils auraient du lui demander comment a-t-il volé l’argent de la télévision tunisienne.

Le qualifiant d’ancien RCDiste, M. Zitoun déclare que Sami Fehri avait volé des millions de dinars via des opérations douteuses à la télévision tunisienne sans pour autant donner des preuves tangibles quant à ces opérations.

Lotfi Zitoun
Lotfi Zitoun

Selon l’article 11 de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 de l’ONU: «Toute personne accusée d’un acte délictueux est présumée innocente jusqu’à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d’un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées. Nul ne sera condamné pour des actions ou omissions qui, au moment où elles ont été commises, ne constituaient pas un acte délictueux d’après le droit national ou international. De même, il ne sera infligé aucune peine plus forte que celle qui était applicable au moment où l’acte délictueux a été commis.»

La première partie de l’article 11 stipule que tout individu demeure innocent jusqu’à la preuve de sa culpabilité. Or, dans le cas de l’affaire de M. Fehri, Lotfi Zitoun, membre du gouvernement, ainsi, membre du pouvoir exécutif, prend la place d’un juge pour déclarer Sami Fehri coupable… Ne serait-ce pas  un trouble à la base même de la démocratie quand le pouvoir exécutif se mélange au pouvoir judiciaire ? Mais encore, M. Zitoun ne risquait-il pas d’influencer le verdit censé être rendu par un juge qui a les compétences nécessaires pour traiter ce genre d’affaire ?

L’avocat de M. Fehri a déclaré que la rapidité du bouclage de l’affaire laisse un doute quant au réel motif de l’émission du mandat de dépôt contre son client précisant qu’au cours de ses 20 ans de service, il n’a jamais vu une telle rapidité pour traiter un dossier pareil surtout qu’il n’a même pas été au courant de l’audience qui a été fixée le jeudi après-midi pour le lendemain. Par ailleurs, il a précisé que des procédures seront entreprises selon la législation tunisienne pour donner à chacun son droit surtout que la partie de la défense n’a pas été respectée.

Sami Fehri
Sami Fehri

Auteur de l’article : La Rédaction

5 commentaires sur “Entre Sami Fehri et Lotfi Zitoun, une histoire d’amour

    Frunbi

    (27 août 2012 - 18:58)

    Lorsque vous avez publié un article sur l’arrestation d’un haut cadre d’ennahdha et conseiller de Jbeli vous l’avez accusé de blanchiement d’argent et vous avez demandé à ce que justice soit faite. Et voila que vous faites l’avocat du diable avec Sami Fehri !!!!
    Le systeme deux poids deux mesures par excellence …
    Votre slogan: Tixup ou l’objectivité inexistante.

    La Rédaction

    (28 août 2012 - 3:21)

    M. Frunbi, vous portez à notre égard des accusations infondées et non-cohérentes. C’est votre droit bien que nous avons la possibilité de valider ou non vos commentaires. Cependant, nous validons tous les commentaires pour garantir votre droit à la liberté d’expression même si des fois ce sont des commentaires insultants.
    Voici le lien de l’article (http://www.tixup.com/international-politique/20477-arrestation-dun-haut-cadre-dennahdha-et-conseiller-de-jebali.html) concernant l’arrestation d’un haut cadre d’Ennahdha, vous pouvez le relire et nous dire à quel passage nous avons accusé M. Ferchichi de blanchiment d’argent.
    Nous avons une matière médiatique et nous menons des enquêtes et investigations pour vous livrer un contenu que nous espérons le plus pertinent. Nous n’attendons pas à ce que une quelconque personne nous remercie ou qu’elle soit satisfaite du contenu.
    Nous n’avons ni actionnaires qui, outre le fait d’apporter des fonds, pourraient peser sur la ligne éditoriale ou nous mettre en porte-à-faux avec notre éthique et nos valeurs et encore moins, nous n’avons aucune appartenance politique qui pourrait nous influencer quant au contenu rédigé.
    En ce qui concerne Ennahdha, le parti fait de l’actualité et nous devons en parler tout comme n’importe quel autre parti politique ou fait d’actualité. Nous n’inventons rien.
    Quand il s’agit d’une rumeur, nous mentionnons que bel et bien que c’en est une.
    Quand il s’agit d’une anomalie qui touche la Tunisie, nous ne pouvons qu’être à coté de nos compatriotes tout en exposant le point de vue de la partie adverse quand il y en a. Nous publions tout droit de réponse et acceptons toutes les critiques, particulièrement si ce sont des critiques constructives ou qu’elles ont un fondement, ne serait-ce que minime.

    Frunbi

    (28 août 2012 - 13:45)

    Merci Ghaith pour ta réponse meme si elle est venue très en retard.
    Votre ligne éditoriale est claire et faut etre aveugle pour ne pas s’en apercevoir, vous tirez sur tout ce qui bouge et qui pourait toucher au gouvernement et en particulier Ennahdha et ses dirigeants, ce n’est pas parceque le parti fait de l’actualité mais c’est parceque vous etes tout sauf objectifs.
    Lorsque vous dites « nous menons des enquêtes et investigations pour vous livrer un contenu que nous espérons le plus pertinent » vous me faites rigoler, votre source c’est facebook, les cafés et les torchons de journaux, vous postez l’info ou la rumeur vous la commentez comme bon vous semble et puis rien dirrière, l’article du taxiste barbu qui a attaqué la femme non voilée en est la preuve, vous pouvez revenir à cet article et lire mes commentaires par rapport à cette affaire.
    Concernant l’article de l’arrestation d’un haut cadre d’Ennahdha cité en haut, vous savez très bien qu’on peut juger quelqu’un en affirmant qu’il s’agit d’une rumeur « les rumeurs se sont multipliées quant aux raisons de son arrestation .. »
    Citez moi le moindre article paru sur votre site et qui encense le travail du gouvernement. Inutile de chercher y’en a pas 🙂
    Votre site est digne d’un site d’opposition, si Beji Kaid Sebsi compte crrer un site pour son nouveau parti il pourra pas faire mieux que le votre 🙂

    La Rédaction

    (28 août 2012 - 22:57)

    Ghaith ne fait plus partie de l’équipe de tixup.com, il nous a quitté pour une nouvelle opportunité qu’elle s’est offerte à lui.

    Quant au contenu, chacun est libre de l’interpréter comme bon lui semble. Nous donnons simplement des faits et à vous de les interpréter, ce n’est pas notre mission d’interpréter à votre place ou pousser à la manipulation médiatique. Si vous avez des tendances partisanes à Ennahdha, c’est normal que vous interprétez ces articles, et tout autre article sur n’importe quel autre site web, d’une façon qui s’allie à ce parti comme cette interprétation se base sur votre propre expérience et vos propres connaissances qui, comme elles peuvent être exactes, peuvent également être totalement erronées, ou en partie. La preuve, vous commentez sans donner des arguments ou des faits avec un fondement quelconque.

    Ce n’est pas de notre tâche de vous montrer comment interpréter une information, tout un background est derrière chaque réflexion.

    Frunbi

    (30 août 2012 - 10:47)

    Citez moi un seul article qui traite de la politique interieure de notre pays et qui n’attaque pas le gouvernement et je me taierais à jamais.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.