Noureddine Khademi

Tunisie: Noureddine Khademi accuse les anciens du RCD

Le ministre des Affaires religieuses Noureddine Khademi a accusé mercredi des partisans de l’ancien régime d’être derrière les troubles que connaissent plusieurs mosquées du pays.

Des éléments ayant appartenu à l’ancien parti au pouvoir (RCD, dissous en février 2010), et connus pour leur haine de l’Islam ou ayant des antécédents judiciaires sont derrière les derniers incidents” a-t-il déclaré évoquant “plusieurs sources” sans plus de précisions.

S’exprimant lors d’une conférence de presse organisée mercredi à Tunis, M. Khademi a indiqué qu’il n’est pas de la compétence de son ministère de faire face à ces dépassements.

Seul le ministère de l’Intérieur est habilité à faire usage de la force pour faire respecter la loi“, a-t-il affirmé, appelant à “préserver la neutralité des mosquées qui doivent rester des lieux de culte ouverts à tous les croyants indépendamment de leurs appartenances politique, partisane ou doctrinale“.

Depuis la chute du régime de Ben Ali en janvier 2011, le contrôle des mosquées fait l’objet d’une lutte acharnée entre les partis politiques, qui s’accusent mutuellement de vouloir utiliser ces lieux de culte à des fins de propagande et de mobilisation politiques.

Cependant, nous ne pouvons oublier de noter que plusieurs figures de l’ancien régime font partie maintenant des membres d’Ennahdha, notamment au sein du cabinet du Chef du gouvernement, à l’exemple de Habib Essid, Amor Nsaïri et d’autres…

Noureddine Khademi
Noureddine Khademi

Auteur de l’article : La Rédaction

Laisser un commentaire