Ali Larayedh - Hamadi Jebali

Ali Larayedh remplacerait Hamadi Jebali à la tête du gouvernement

Hamadi Jebali
Hamadi Jebali

Plusieurs analystes ont affirmé que, tôt ou tard, Hamadi Jebali quittera le gouvernement suite à la montée de la pression externe, mais aussi interne, en réaction aux prestations du gouvernement qui n’étaient pas à la hauteur des attentes, surtout que les choses vont de plus en plus mal. De part les chômeurs qui s’estiment toujours à l’écart, les familles des martyrs et blessés de la Révolution tunisienne qui ne sont pas satisfaites des verdicts de la justice mais aussi les contre-performances d’un gouvernement, dit révolutionnaire.

Le dossier des indemnités évoqué récemment ne fait qu’enfler la polémique mais aussi remet à la surface des sujets en étroite relation avec les choix de l’État quant aux priorités actuelles.

Les bruits des couloirs révèlent également que le président provisoire de la République, Moncef Marzouki, et le leader du parti Ennahdha, Rached Ghannouchi, seraient en pourparlers pour remplacer M. Jebali par Ali Larayed, actuel ministre de l’Intérieur.

Ali Larayedh semblerait être l’homme de la situation selon la Présidence de la République et les hauts responsables d’Ennahdha, parti ayant obtenu le plus de suffrages lors des élections du 23 octobre 2011. Compétent, perspicace avec un esprit ouvert et une ouverture sur l’autre, Ali Larayedh bénéficierait d’une réputation d’un patriote, modeste, soucieux des détails et respectueux et pourrait être l’homme sur qui, MM. Marzouki et Ghannouchi parieraient.

Un nouveau gouvernement pourrait donc être monté d’ici peu de temps avec une équipe étroite, ce qui implique le limogeage de certains ministres et secrétaires d’Etat. Moncef Marzouki pourrait également s’en passer de certains conseillers de son équipe présidentielle.

Ali Larayedh - Hamadi Jebali
Ali Larayedh – Hamadi Jebali

Auteur de l’article : La Rédaction

2 commentaires sur “Ali Larayedh remplacerait Hamadi Jebali à la tête du gouvernement

    ridha

    (4 août 2012 - 18:02)

    Comment désamorcer une Crise complexe sans précédent ?

    Les Montplaisirois n’ont pas beaucoup de choix:
    1) continuer à soutenir Jebali, mais risquer un cataclysme électoral
    2) le remplacer par Ali larayedh pour sauver les meubles et espérer.

    Quant aux deux Pantins de Nahdha (Marzouki et Ben Jafar), ils font le dos rond pour laisser passer la tempête.

    http://www.tixup.com/international-politique/19729-ali-larayedh-remplacerait-hamadi-jebali-a-la-tete-du-gouvernement.html

    Mohamed

    (4 août 2012 - 18:35)

    Franchement bonnet-blanc (Hamadi Jebali), blanc-bonnet (Ali Laareyadh), ces gars n’ont aucune experience professionnellequi leur permet de comprendre des enjeux nationaux et internationaux complexes, de réfléchir aux défis présents et futurs auxquels fait et fera face le pays, encore moins de manager une équipe pluri-disciplinaire. Rappelez vous la gestion de la sécurité et de certaines manifestations pacifiques et les démonstrations de force des frères salafistes. De plus, imaginez le quatuor de choc: Dilou, Bhiri, khademi souls le commandement de Larayedh!

    Pour cette phase transitoire, il faut une équipe restreinte de salut national composée de compétences reconnues et intègres, afin de mettre le pays sur les bon rails. Ou du bricolage de dimanche pour édulcorer le visage de Nakba afin d’arriver aux élections avec une meilleure vitrine.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.