Habib Boussarsar

Habib Boussarsar risque entre un et trois ans de prison

Habib Boussarsar
Habib Boussarsar

Le juge d’instruction du 17ème bureau du tribunal de Première instance de Tunis a retenu hier, vendredi 25 Mai 2012, l’accusation d’appel au meurtre et d’incitation à la haine contre le prédicateur Habib Boussarsar suite à une plainte déposée par une comité de défense de l’ancien Premier ministre, Béji Caïd Essebsi.

Rappelons que M. Boussarsar avait appelé publiquement à la mort de l’ancien Premier ministre, Béji Caïd Essebsi, avant de revenir sur ses propos et indiquer qu’il voulait dire “la mort politique”. “Je voulais dire la mort politique de Caïd Essebsi; c’est à dire que Caïd Essebi est fini politiquement”, s’est justifié M. Boussarsar.

Le prédicateur, Habib Boussarsar, risque entre un et trois ans de prison s’il sera jugé coupable.

Reste la fixation d’une date pour le procès qui opposera Habib Boussarsar et Béji Caïd Essebsi.

Béji Caïd Essebsi
Béji Caïd Essebsi

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

Laisser un commentaire