Rached Ghannouchi - ennahdha

Ennahdha, sur les pas de l’ancien régime de Ben Ali ?

Le Ministère de l’Intérieur a effectué un remaniement dans le corps des gouverneurs en Tunisie le 24 mars dernier. Cependant, ces mouvements ont déplu à plusieurs suite à la découverte des liens entre certains de ces gouverneurs, fraichement nommés, et le parti du Mouvement Ennahdha qui continue de placer ses partisans dans différents postes-clé de la République.

Abdelmonaem Sahbani, nouveau gouverneur de Zaghouan, avocat  de métier et un homme de qualité, serait le gendre de Samir Dilou, ministre des Droits de l’Homme et de la Justice transitionnelle, rapporte nos confrères chez Kapitalis.

Mahmoud Jaballah, nouveau gouverneur de Nabeul, serait quant à lui le secrétaire général du bureau d’Ennahdha à l’Ariana.

De même, les autres nouveaux gouverneurs, Habib Setthom (gouverneur de Monastir), Hamadi Mayara (Gouverneur de Médenine) et Abdelkader Trabelsi (gouverneur du Kef) serait des cadres du mouvement Ennahdha. A croire que le gouvernement actuel n’a pas retenu la leçon de l’ancien régime qui nommait proches et amis dans les administrations tunisiennes.

Rappelons que Rafik Abdessalem Bouchlaka, ministre des Affaires étrangères, est l’époux de Soumaya, fille du leader d’Ennahdha Rached Ghannouchi et Dhikrayet Maâter, fille du ministre de l’Emploi, était l’une des collaboratrices de la ministre de la Femme, Sihem Badi.

Rached Ghannouchi - ennahdha
Rached Ghannouchi, président du parti du Mouvement Ennahdha

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

1 commentaire sur “Ennahdha, sur les pas de l’ancien régime de Ben Ali ?

    hatem

    (28 mars 2012 - 21:04)

    ennahdha croit que les tunisiens sont naïfs et se prend pour le grand stratège, mais je croit et plusieurs d’entre nous tunisien libre en sont convaincus qu’elle ne peut ni convaincre ni vaincre un peuple cultivé encolère et libre. ils peuvent nommer ceux qu’ils veulent mais le peuple est libre de les destituer. A mon avis ennahdha se prend pour une lumière mais apparemment elle oublie de payer la steg c’est pour cela qu’on apperçoit son cotés sombre.
    A bon entendeur je vous salue

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.