Moncef Marzouki

Ethiopie: Moncef Marzouki accueilli par le ministre de l’Agriculture

Moncef MarzoukiL’arrivée du Président de la République, Moncef Marzouki, à Addis Abeba (Ethiopie) à la tête d’une délégation pour participer au 18ème sommet de l’Union Africaine a créé la polémique.

Le protocole en vigueur de par le monde est connu pour avoir une personnalité de poste égal, au minimum, à l’accueil de tout diplomate, ministre, chef du gouvernement ou président. Par exemple, un président de république en visite dans un pays étranger devrait être accueilli par son homologue, voire, rarement, le Premier ministre du pays hôte.

Cependant, à son arrivée, le Président de la Tunisie, Moncef Marzouki, a été accueilli par le ministre éthiopien de l’Agriculture !

Suite à l’annonce de cet accueil par l’agence de presse TAP, certains internautes tunisiens ont exprimé leur indignation quant à l’absence du Président de l’Éthiopie pour accueillir M. Marzouki, qualifiant la scène de manque de respect envers la Tunisie tout en faisant ressurgir la vanne de l’Émir du Qatar devant les caméras qui a été mal accueillie.

Moncef Marzouki
Moncef Marzouki

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

1 commentaire sur “Ethiopie: Moncef Marzouki accueilli par le ministre de l’Agriculture

    lupo

    (30 janvier 2012 - 14:19)

    c’est FAUX!
    Il ne s’agit dans le cas d’espèce d’une visie officielle à l’Ethiopie pour exiger que le président de la république soit accueilli par son homologue mais notre « cher » Marzouki devait participer au sommet de l’UA et le protocole dans ce cas est totalement différent!! Dans ce cas la présence du président du pays hôte n’est pas exigée et parfois impossible vu le nombre important des délégations officielles à de tels sommets. pour mieux comprendre, comparez cette situation avec celle d’un sommet aux Nations Unies, l’UNESCO, la FAO ou même la LEA…Ni Obama, ni Sarkosy, ni Napoletano ni encore le président egyptien ne sont obligés à faire le déplacement pour accueillir leurs homologues particpants à des sommets d’organisations internationales se trouvant dans leurs pays respectifs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.