Moncef Marzouki à la rencontre de Mustapha Abdeljalil

Une séance de travail a eu lieu, lundi matin, à Tripoli entre le président de la République, Moncef Marzouki, et, président du Conseil national libyen de transition, Moustapha Abdeljalil, en présence des membres des délégations officielles des deux pays.

Les deux parties ont évoqué la situation actuelle dans les deux pays et l’importance de réussir le processus de transition et d’instauration du régime démocratique qui répond aux objectifs de la révolution.

M.Marzouki a souligné, dans ce contexte, les perspectives prometteuses des relations entre la Tunisie et la Libye qui «connaissent le même processus et partagent les mêmes objectifs», affirmant que «les deux pays ont besoin l’un de l’autre».

L’objectif est maintenant de jeter les bases solides pour l’avenir et pour les nouvelles générations, a-t-il dit, relevant que «2012 sera l’année de l’édification dans les deux pays».

Nous sommes devant une lourde responsabilité historique envers les objectifs de la révolution et à la mémoire des martyrs qui se sont sacrifiés pour faire chuter la dictature, a affirmé M. Marzouki.

M. Abdeljalil a, pour sa part, souligné que le peuple libyen n’oublie jamais le soutien historique du peuple tunisien, rappelant que «le rôle de la Tunisie a été considérable dans l’appui des efforts des libyens pour destituer le régime de Kaddafi».

«Nous comptons beaucoup sur cette visite historique pour tracer les grandes lignes de la coopération bilatérale dans plusieurs domaines, notamment sécuritaire, économique et politique», a t-il précisé.

La délégation tunisienne comprend, notamment, le ministre des Affaires Etrangères, Rafik Abdessalem, le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Investissement, Aleya Bettaieb, et la présidente de l’UTICA, Wided Bouchammaoui.

Dans une déclaration à l’envoyé spécial de l’agence TAP, le ministre des Affaires Etrangères a affirmé que la prochaine étape «sera positive à tous les égards et dépassera le caractère fantaisiste du passé».

De son côté, la présidente de l’UTICA a souligné que la Tunisie prônera «les quatre libertés», à savoir les libertés de déplacement, de séjour, de travail et de propriété.

Elle a ajouté que la rencontre avec les membres du Conseil national de transition libyen a permis d’évoquer un projet de convention entre l’UTICA et l’Union libyenne des chambres de commerce, l’ouverture d’un bureau permanent des hommes d’affaires libyens au sein de l’UTICA, la création d’un forum permanent entre les deux parties, l’échange d’expériences et la libéralisation du commerce entre les deux pays.

Mustapha Abdeljalil
Mustapha Abdeljalil

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

Laisser un commentaire